Imprimer

Étrennes du saint enfant Jésus

 

Ces étrennes étaient sans doute utilisées le jour de Noël.
Tours : Impr. Mame, s.d.


PREMIÈRE ÉTRENNE.
Le Père éternel, en vous donnant Jésus naissant, vous donne tous ses trésors et les richesses de sa divinité. Il demande que vous fassiez dans votre âme un vide de toutes les choses créées, afin qu'elle soit remplie de lui seul. Heureux vide ! qui mérite d'être rempli de Dieu, et de ses richesses éternelles.
2e ÉTRENNE.
Le Père éternel vous donne son Fils unique pour étrenne. Il le fera mourir pour votre amour. Il vous demande aussi le sacrifice de celui dont vous faites votre unique : l'amour-propre, cruel ennemi qu'il veut que vous égorgiez pour son amour. Par là, vous deviendrez son unique, et, comme la sainte Épouse, vous direz avec transport : « Mon bien-aimé est tout à moi et je suis toute à lui. Une à un ! Una uni. »
3e ÉTRENNE.
Le Père éternel vous donne pour étrenne son bien-aimé Fils, dans lequel il prend son bon plaisir. Il demande que vous soyez les délices de son cœur divin, et veut prendre son plaisir en vous comme en sa bien-aimée fille mais il faut avoir un pur amour. Aimer Dieu, être aimée de Dieu et rien davantage.
4e ÉTRENNE.
Le Père éternel vous donne pour étrenne l'Ange du grand conseil : c'est son Fils unique, la sagesse éternelle, qu'il envoie pour dissiper les ténèbres et les erreurs des hommes. 11 veut, éclairer votre esprit, dissiper les ténèbres et les erreurs de vos sens et do votre orgueilleuse raison. Soumettez donc votre entendement à la belle lumière de la foi pure, simple et nue dont il vous fait présent à sa naissance. Être sage sans cette lumière, c'est être insensée.
5e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus se donne à vous pour étrenne. Comme Verbe du Père, il veut être votre vie, votre pensée et votre lumière. Il remplira votre âme d'illustrations divines, si vous lui donnez accès et entrée libre dans vos puissances ; mais plus particulièrement dans l'intime de votre à me, dont il veut faire son trône et sa demeure éternelle.
6e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne son esprit et ses saintes opérations. Il veut s'unir à votre âme de l'union la plus intime, la plus simple et la plus forte que vous ayez jamais ressentie, mais il veut que vous lui donniez un esprit épuré de l'opération des sens et dégagé de ces petits attaches que vous connaissez et qui empêchent cet esprit pur et saint d'opérer en vous ses grandeurs et ses merveilles.
7e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne le grand anéantissement par lequel il vient à vous. Il demande de vous une Ame et un esprit tout anéantis au monde dans une vie humble, pauvre et cachée, afin que vous rendiez des hommages continuels à sa vie cachée et anéantie. Pour cela, mourez à la nature et à tout ce qui est humain, et répétez souvent avec S. Bernard : « Plus vous vous êtes abaissé pour moi, plus vous m'êtes cher, ô Dieu d'amour ! »
8e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne en étrenne la très sainte Vierge sa mère, pour qu'elle soit votre mère, votre patronne et votre avocate; et aussi comme un modèle très accompli d'une parfaite et sainte vie. Soyez fidèle à suivre constamment l'exemple de ses saintes vertus; imitez particulièrement sa pureté et son humilité qui l'ont rendue digne d'être la mère de Dieu. Si vous accomplissez comme elle la volonté de son Père céleste, le saint enfant Jésus vous promet que vous serez vous-même et sa sœur et sa mère. (Matt XII, 50.)
9e ÉTRENNE
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne sa divinité cachée sous les voiles de l'enfance, afin que vous l'adoriez en esprit et en vérité. Parmi les Gentils, plusieurs siècles avant sa naissance, on avait érigé un autel à ce Dieu inconnu ; vous, plus heureuse, vous le connaîtrez, si vous vous cachez en Dieu avec lui. Dressez-lui donc un autel dans votre cœur, et mourez à tout pour ne plus vivre que pour lui.
10e ÉTRENNE.
Celui qui Est se donne à vous pour étrenne. « Je suis celui qui est, » dit Dieu à Moïse du milieu du buisson ardent. Pour le posséder, anéantissez ce faux être qui ne subsiste que dans l'erreur de votre jugement, et videz votre cœur de tout amour des êtres périssables. Alors, ce Dieu que l'Écriture appelle un feu consumant, détruira en vous jusqu'aux moindres empêchements naturels ; il vous élèvera au-dessus des sens et de la raison par la pratique de la foi nue et du pur amour, et vous fera passer dans l'union parfaite avec lui.
11e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne en étrenne ses regards amoureux, pour blesser et enflammer votre cœur. Oh ! qu'il est doux d'être regardé de Jésus et de regarder Jésus ! de faire de lui son unique objet ! de l'aimer et de l'adorer continuellement ! Il demande cela de vous, et, si vous le faites, il vous adresse ces paroles des Cantiques : « Vous avez blessé mon cœur, ma sœur, mon épouse ; vous avez blessé mon cœur par un regard de vos yeux.» (Cant. 4, 9.)
12e ÉTRENNE.
Dieu se donne à vous pour étrenne sous le beau titre d'Emmanuel, c'est-à-dire que Dieu veut être avec vous. Le prophète Isaïe nous dit qu'il mangera du beurre et du miel. Vous lui donnerez donc du beurre si vous lui donnez des œuvres pleines et parfaites, et du miel si vous avez une grande douceur et beaucoup de patience pour supporter votre prochain. C'est pour vous enseigner ces devoirs qu'il veut être avec vous !
13e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus est le grand Roi, fort et admirable, ainsi que l'appelle le prophète Isaïe. Il vient vous communiquer sa force divine, pour vous aider à vaincre et à surmonter vos ennemis. Il veut que vous imitiez cette femme dont parle l'Écriture, qui doit écraser la tête du serpent. Confiez-vous donc en la force de Jésus, et abandonnez-vous à ce divin enfant. Jetez-vous en lui, dit S. Augustin, et soyez sans crainte, il ne se retirera pas pour vous laisser tomber.
14e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus se donne à vous pour étrenne, comme un doux prince de paix. C'est ainsi que l'appelle son prophète. Il porte son sceptre sur son épaule. C'est sa sainte Croix. Par ses souffrances, et par la bonté avec laquelle il a supporté nos misères et nos défauts, il demande que vous souffriez patiemment les afflictions de corps et d'esprit que sa Providence permet, et que vous soyez indulgente pour les défauts et les travers de votre prochain.
15e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus se donne à vous comme un petit agneau sans tache. Sous ce symbole, qui exprime la simplicité de son enfance, il demande que vous lui donniez votre âme pure et innocente, sans déguisement ni finesse d'amour-propre, afin que vous soyez digne de jouir continuellement de la douce présence de cet aimable enfant, qui se repaît parmi les lis des âmes pures et innocentes.
16e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus se donne a vous comme frère et comme époux. Il veut vous donner cette marque de tendresse et d'amour si désirée de la sainte Épouse des Cantiques. Cherchez-le comme un frère dans la solitude ; vous le trouverez comme un époux dans la séparation totale des créatures, et c'est alors seulement que vous recevrez de sa bouche ce baiser chaste et divin qui remplit l'âme d'ineffables délices.
17e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne son cœur divin et amoureux, tout plein de tendresse pour votre salut éternel. Il vous demande un cœur rempli d'amour non sensible, mais tout spirituel et éternel. Il veut que votre cœur soit, comme le petit lit de l'Épouse des Cantiques, tout plein des parfums odoriférants de ce pur amour.
18e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne celte marque de tendresse si désirée de l'Épouse des Cantiques, lorsqu'elle dit, toute ravie : « Qu'il me donne un baiser de sa bouche. » O heureux baiser, qui exprime l'intime union de l'âme avec son Dieu ! Vous en ressentirez la joie si vous êtes fidèle à faire des œuvres de zèle et à accomplir parfaitement le précepte de l'amour de Dieu et du prochain.
19e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne en étrenne saint Joseph pour père, pour gardien et pour directeur de votre âme ; et aussi pour modèle accompli d'une vie sainte et parfaite. Il veut que vous l'imitiez particulièrement en deux vertus : la fidélité et l'oraison, afin que vous deveniez vous-même une fille d'oraison et de silence, tout absorbée et anéantie dans le mystère de la crèche.
20e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne ses petits langes et ses bandelettes. Il demande de vous des pratiques de pureté, d'humilité et de charité qui ne soient pas communes; un cœur de mère pour toutes vos sœurs, tendre à ressentir leurs peines, et plein de bonté pour supporter leurs défauts.
21e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne les anges comme modèles de la parfaite louange qu'il a reçue de ces bienheureux esprits à l'heure de sa nativité. Il veut que vous soyez un ange en pureté et en amour, et recevoir une louange continuelle de vos puissances réunies au sommet de votre esprit, où Dieu habite et prend un souverain plaisir à entendre les concerts d'une âme toute ravie en lui, comme les anges le sont dans le ciel.
22e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne son étoile, c'est-à-dire une foi pure et simple qui vous conduira droit h Dieu, si vous le cherchez véritablement au plus intime de votre âme. Car ceux qui le cherchent par la foi pure et nue le trouvent sûrement. Pensez-y bien.
23e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne le lait de ses divines consolations, dont il veut bien remplir votre âme si vous êtes fidèle à la vider des plaisirs criminels des sens et de la nature. Dieu ne peut être goûté et savouré que d'un esprit qui a perdu le goût des choses de la terre, ou qui se plaît à en goûter les amertumes.
24e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne son sceptre et sa couronne. Il veut que vous soyez une grande reine ; mais il vous demande l'assujettissement de vos sens et de vos passions, et particulièrement votre cœur, dans lequel il veut régner absolument. C'est pour cela qu'il vient, pour être le roi des cœurs. Ayez un cœur simple et docile à une si douce domination. Il est plein de bonté et d'amour pour ses sujets, mais particulièrement pour une épouse fidèle.
25e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne les trois rois, afin qu'ils vous guident dans la voie de la perfection comme des maîtres expérimentés. Ayant si bien trouvé Jésus dans la crèche, ils vous enseigneront comment il faut aller à Dieu par la vie active, qui est la mortification; par la vie illuminative. qui est la charité consommée, par laquelle on adore Dieu en esprit et en vérité.
26e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne l'étable qui lui a servi de palais. Il demande votre âme tout entière et sans réserve ; il la veut remplir de lui seul, et veut en faire son palais et sa demeure perpétuelle, pour y célébrer ses divines noces, et y faire un banquet solennel oit vous serez remplie de son divin Esprit et de ses dons, comme une épouse fidèle.
27e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne en étrenne le foin sur lequel il reposa dans sa crèche, et par ce présent il veut vous instruire. J'entends une voix qui dit : «Criez. —Que crierai-je ? dit le prophète Isaïe. — Criez : toute chair n'est que du foin, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.» Méprisez votre chair, mortifiez-la, qu'elle devienne connue une herbe fanée, et Jésus se reposera en vous ; il n'a pas voulu être couché sur des fleurs, mais sur du foin.
28e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne la paille qui lui a servi de soutien et d'ornement dans sa crèche : elle est le symbole d'une âme souffrante, brisée par le fléau, et rompue par le fardeau des mortifications du corps et de l'esprit. Une telle âme porte Jésus pauvre et humilié, souffrant et brisé en cette vie; mais elle le portera un jour riche et glorifié, heureux et triomphant dans le ciel, où l'humiliation sera exaltée.
29e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne le bœuf qui l'a servi et reconnu en sa crèche. L'Écriture dit que le bœuf et l'âne ont reconnu leur Seigneur. Jésus veut aussi que vous le reconnaissiez pour votre Seigneur ; que vous lui rendiez une obéissance simple et docile, avec un esprit tout anéanti en sa présence, comme un enfant attentif aux volontés de son père, et qui les accomplit sans réplique.
30e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne l'âne qui l'a réchauffé de son haleine dans la crèche, et qui était tout proche de lui. Dans les offices les plus bas et les plus abjects, on peut jouir de la présence de Jésus, être tout auprès de lui. Le prophète David disait à Dieu : « J'ai été devant vous connue une bête de charge, et cependant j'étais toujours avec vous. » Embrassez avec joie les actions basses et pénibles, et vous réchaufferez Jésus dans la crèche de votre cœur, vous serez toujours avec lui.
31e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne sa crèche. Elle est petite et humble : on n'y voit rien qui flatte les sens; c'est là néanmoins que Jésus repose pour vous montrer que l'esprit de Dieu se plaît dans un cœur humble et purifié de toutes les affections sensibles. C'est aussi dans un tel cœur que Jésus prend ses délices et qu'il opère ce vrai sommeil des puissances et ce sacré repos de l'Épouse qui dit : « Je dors, mais mon cœur veille. » O heureuses les âmes que Dieu favorise ainsi ! Mais pour jouir de ce bonheur, il faut pouvoir dire avec saint François d'Assise : "Mon Dieu et mon tout !"
32e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne ses petits cris et ses larmes. Le prophète disait : « J'écouterai ce que le Seigneur dira au dedans de moi. » Écoutez, vous, les cris et les larmes de Jésus; écoutez-les, ces cris et ces larmes de Jésus au dedans de vous-même après la sainte communion : il demande vos gémissements, vos cris et vos larmes pour tant de pécheurs ; criez alors avec Jésus, mêlez vos larmes aux siennes, et vous leur obtiendrez des grâces de conversion. Les larmes, dit S. Augustin, sont le sang d'un cœur blessé ; que ce sang coule avec celui de Jésus pour le salut des pécheurs.
33e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne on étrenne les pasteurs pour modèles d'une parfaite louange et d'une exacte vigilance. Soyez assidûment attentive à votre intérieur, afin de correspondre aux inspirations que les anges vous donnent' continuellement de chercher Jésus. Il se laisse trouver par les âmes simples et innocentes, comme étaient les saints pasteurs. Cherchez donc Jésus et sa présence en tous lieux.
34e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne son humilité qui l'a fait descendre sur la terre pour s'unir aux humiliations et aux bassesses de notre nature. C'est le sentiment de tous les Pères que la grande humilité de la sainte Vierge fut capable d'attirer le Verbe dans son sein. Soyez humble aussi vous-même, et Jésus viendra on vous. Oh ! que vous êtes élevé, mon Dieu, disait saint Augustin, et cependant c'est dans les humbles de cœur que vous habitez !
35e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous dorme pour étrenne sa Croix. C'est le plus précieux don de son amour, puisque c'est le gage de ses miséricordes. 11 vient au monde pour la Croix, et dès qu'il est né, il fait avec elle la plus forte alliance qui ait jamais existé. C'est pourquoi, si vous voulez trouver Jésus, cherchez sa Croix ; il en est inséparable. Donnez-lui donc un cœur et un amour crucifié.
36e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne la grande obéissance qu'il a rendue à son Père éternel, dans son Incarnation. Il s'est humilié lui-même pour se faire obéissant jusqu'à la mort delà croix. Rendez-lui Une obéissance simple et ponctuelle en la personne de vos supérieurs. Toujours soumis aux ordres de son Père, Jésus a accompli parfaitement jusqu'aux moindres points de ce que les prophètes ont dit de lui. C'est pourquoi il dit à sa mort ces paroles : Tout est consommé. C'est ainsi que vous devez accomplir les volontés de Dieu.
37e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne la pierre de marbre toute mystérieuse sur laquelle il parut aux yeux do la sainte Vierge, au moment de sa naissance. Pendant que son petit corps souffrait de la dureté et de la froideur de ce marbre, son cœur divin ressentait bien davantage la dureté des pécheurs endurcis. Il vous demande une conscience timorée et un cœur tendre et plein de compassion pour les péchés de votre prochain.
38e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne le glaive de la douleur dont il lit part à sa sainte mère, quarante j ours après sa naissance. Il demande que vous portiez comme Marie ses souffrances imprimées dans votre âme. et que vous rendiez des hommages perpétuels au cœur de cette mère de douleur, qui fut transpercé de ce glaive ; c'est l'esprit de votre sainte vocation.
39e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne la petite goutte de sang qu'il répandit à sa circoncision, comme un gage de la grande effusion qu'il doit en faire sur la croix pour votre amour. Il demande que vous rendiez des hommages et des adorations particulières à ce précieux sang qui réside au S.-Sacrement de l'autel, et que vous pensiez souvent à ce que dit l'Apôtre : « Vous êtes rachetés d'un grand prix; glorifiez Dieu et le portez dans vos corps. »
40e ÉTRENNE.
Le saint enfant Jésus vous donne pour étrenne l'âne qui le transporta en Egypte et qui l'éloigna de la fureur d'Hérode. Jésus est encore exposé à périr dans bien des cœurs; Hérode le poursuit toujours. Il vous prie de le soustraire à sa fureur, en donnant des conseils aux âmes exposées et en les éloignant des dangers de perdre la grâce. En agissant ainsi vous servirez le Fils et vous réjouirez le cœur de la Mère.