Imprimer

Sr Marie de l'Eucharistie à son père - début septembre 1898

Marie Guérin à son Père                                                  (Début sept. 98)

+Jésus !                                           J.M.J.T.

   On te renvoie les épreuves, celles qui sont cousues ensemble sont celles qui n’ont été vérifiées qu’une fois, celles qui sont par feuilles détachées sont celles sur lesquelles il faut mettre : bon à tirer.

   J’espère que tu vas mieux, mon petit Père chéri, si tu savais comme nous t’aimons et comme nous prions pour toi. Il faut bien espérer que tu seras rétabli pour la fin de la semaine afin que tu puisses venir me voir. Justement que ces jours-ci ce ne serait pas commode. Aujourd’hui c’est impossible, notre Père vient nous faire le chapître, nous allons faire nos coulpes, puis après grande absolution générale, ce sont les dernières cérémonies de la visite canonique. Demain et après-demain, lavage. Léonie peut encore venir à 1 heure. Jeudi, à 3 heures, vous pourriez venir au besoin, je crois que le lavage sera fini : mais je crois que la santé de mon cher petit Père ne sera pas encore assez remise pour cela.

   M. l’Abbé [Hodierne] a été très aimable avec moi ce matin, tu ne sais pas comme il aime notre famille, chaque semaine il s’informe de vous tous. Il a un grand désir de connaître Maman et Léonie. J’ai vu même ce matin qu’il avait grande envie d’aller vous faire visite mais qu’il n’osait pas, je l’y ai engagé et probablement qu’il ira un de ces jours. Je te prie, mon cher petit Père, de le recevoir si tu n’es pas trop souffrant ; cela me ferait bien de la peine s’il n’était pas reçu. Il vous a en si grande estime et il m’a dit j’aimerais tant à parler avec Mr Guérin. Il est vraiment bien bon et bien saint. Je l’ai fait bien rire ce matin, car je lui ai dit que je n’aimais pas quand il prenait son ton sévère.

   A bientôt, mon cher petit Père, mille baisers de ta petite fille chérie ainsi qu’à Maman.

                                                                                 Ta petite fille

                                                                         Marie de l’Eucharistie

Toutes les autres petites filles envoient tout leur coeur.

Notre bonne Mère est un peu mieux, quoique encore bien souffrante. Melles Pigeon sont délicates pour elle, elles lui ont envoyé un morceau de filet hier qui a fait un extrême plaisir à notre Mère ; elle ne sait comment les remercier.