Bonheur de la sainte Communion. Le seul objet digne de notre amour. Rêve du jeune âge: La Bergerette

Image offerte par Marie de Gonzague à la jeune Thérèse en préparation à sa première communion. On voit ici l'image fermée (à gauche) et son verso (à droite). L'image ouverte paraît sur l'image suivante.


Bonheur de la sainte Communion. Le seul objet digne de notre amour. Rêve du jeune âge: Une Bergerette rêvait ! Une Bergerette rêvait ! . .. Elle rêvait à 1'agneau qu'elle aimait ! . .si bon, si doux, si patient qu'à peine elle pouvait en détourner les veux! Quand le ciseau tondait sa blanche laine, il demeurait calme et silencieux. On l'immola ! ! la Bergerette en larmes à son troupeau ne trouva plus de charmes. Jésus lui dit : Enfant réveille-toi ! L'agneau que tu rêves c'est Moi. . . . Elle rêvait à la fleur qu'elle aimait ! .. C'était un lis au fond de la vallée , Se balançant quand soufflait le zéphir. Pauvre Berbère ! elle (fit désolée. Quand elle vit son beau lis se flétrir. Tu m'as trompée, ô lis ! s'écriait-elle. Je te croyais une fleur immortelle ! Jésus lui dit : Enfant ,réveille-toi ! La Heur que tu rêves,c'est Moi. Une Bergerette rêvait !.. Elle rêvait au beau ciel qu'elle aimait . C'était la nuit et la lune argentée La couronnait de son rayonnement . Pourquoi, disait la Bergère enchantée. Ne pas voler vers toi rapidement ?.. Elle se fait des ailes de colombe. Prend son essor.. .hélas ! elle retombe ! Jésus lui dit : Enfant, réveille-toi ! Le ciel que tu rêves, c'est Moi. Une Bergerette rêvait !.. Elle rêvait à tout ce qu'elle aimait. : En chaque objet sa jeune âme sereine Trouvait toujours un atome de bien : Mais rien n'étant la Beauté souveraine. Son cœur aussi ne s'attachait à rien. Où donc es-tu. Perfection suprême , Où donc es-tu ? je te cherche el je l'aime.. Jésus lui dit : Enfant,réveille toi ! L'amour que tu rêves, c'est Moi. / Mgr de la Bouillerie. Le bonheur trouvé dans l'Eucharistie. Je t'ai donné un cœur pur, afin que tu m'aimes davantage . Je t'ai donné une âme simple, pour mieux converser avec toi... Je t'ai donné de saints désirs, pour les satisfaire moi-même.. Et je veux maintenant placer sur tes lèvres le lait et le miel de l'Eucharistie, pour que tu goûtes combien je suis doux ! bonheur sans mélange pour la jeunesse, saints engagements pour l'age mur. L'adolescent est parvenu à l'âge où ce qui est bon et noble dans sa nature commence à se développer en lui ; où tout ce qui est corrompu et mauvais hésite encore à l'envahir... Où déjà il n'est plus enfant pur l'esprit et par le cœur ; où il ressembla encore aux Anges par l'innocence et la piété... Déjà sa jeune intelligence accepte la vérité avec joie, et les premiers élans de son cœur le dirigent plutôt vers le bien : il aime Dieu et il aima sa mère... Mais surtout la grâce du Seigneur qui s'est reposée en lui dès le jour de son baptême et qui faisait en lui son œuvre alors qu'il dormait encore dans les ténèbres du berceau, la grâce ajoute sa nature une beauté toute céleste ; c'est elle qui prépare et qui ouvre l'asile sacré où le Seigneur va descendre. Il y descend !.. avec quel transport, avec quelle abondante effusion ! .. — Les vases d'or de nos autels sont trop froids, trop étroits pour contenir le Sacrement de l'amour ; le Sauveur ne s'y arrête qu'afin d'arriver à nous... Et, faut-il le dire !... à nos âmes flétries par 1e péché, usées par le frottement du monde, il préfère la jeune âme candide et innocente, charmant et vivant tabernacle dont la pureté est la parure, et qui s'ouvre pour le recevoir avec une tendresse sans égale. Qui dira ses entretiens avec le Dieu de l'Eucharistie ' O âme si tendrement aimée, quel langage vous a tenu le Seigneur et que lui avez-vous répondu?... — C'est votre secret et le secret du Roi ! .... Mais souvenez-vous que votre dernière parole a été une promesse. La première communion de l'enfant n'est si importante et si douce que parce qu'elle engage solennellement l'avenir.

Powered by FW Gallery