Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 3 octobre 1905

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

Jésus+                                                                    Carmel de Lisieux 3 octobre 1905

Ma petite sœur bien aimée,

Il y aura demain 8 ans tu conduisais à sa dernière demeure au nom de toute la famille Notre Thérèse chérie. J'y pensais ce soir pendant la collation et cette pensée m'était si douce! Ah ! ma chérie notre "Rose effeuillée" te devait bien ses plus suaves parfums, aussi peu de temps après, elle t'entrainait en effet, à l'odeur de ses parfums célestes vers l'Epoux des Vierges, à la Visitation où tu devais passer ton exil. Et depuis combien de grâces sont venues embellir ton âme, la détacher de la terre! Ne t'inquiète pas ma petite sœur de n'avoir pas été comprise par le prédicateur de la retraite. Que de fois cette épreuve est arrivée à Thérèse! Pourvu que tes bonnes Mères te comprennent, pourvu surtout que le bon Jésus approuve ta voie (et l'approbation de tes supérieures en est une preuve) le petit chiffon de Jésus (1) continuera son office dans le temps, pour se changer plus tard dans l'éternité en rose d'amour comme Thérèse. Plus tard, ma sœur chérie, cela ne veut pas dire, dans longtemps d'ici. Je ne crois pas que tu vives longtemps en effet; c'est une pensée qui me vient très souvent.

En attendant, sois bien fidèle à Notre Seigneur, que son petit chiffon se promène par le Monastère en faisant du bien de tous côtés dans le nouvel emploi qui lui est confié, et Jésus sourira, il sera content et bien des fois il prendra son petit chiffon pour panser les plaies des pauvres pécheurs.

Cela se fera surtout quand le petit chiffon aura été bien torturé par la souffrance. Il ne faut pas à Jésus un petit chiffon repassé, bien plié non, non, il faut qu'il soit au contraire tout chiffonné qu'il ne ressemble à rien que personne n'en ait envie.

Au revoir ma petite sœur bien aimée, ne m'oublie pas près de tes bonnes et saintes Mères.

Ta petite sœur et mère

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

Quand je pense à l'histoire des tasses marquées du Saint Nom de Jésus! Tu t'entends à faire des tours! J'ai bien ri, mais je préfère attendre pour recevoir ces tasses que mon oncle ne demande pas même de me donner. J'aurais peur à cause des évènements d'être obligée de les emballer d'ici peu. Pourtant ne te tourmente pas personne ne nous dit rien. Et vous? 

(1) surnom et office que s’étaient donné Léonie