Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 27 décembre 1906

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

Jésus+                                                           Carmel de Lisieux 27 Décembre 1906

Ma petite sœur chérie,

Nous te souhaitons une bonne et sainte année. Nous sommes toujours gaies et contentes malgré l'orage qui gronde à chaque nouveau coup de tonnerre. Nous disons: Deo Gratias! Et toi ma petite sœur tu dois dire: Dieu soit béni! On ferme notre chapelle: Dieu soit béni! Deo Gratias ! On nous empêche de sonner une cloche pendant plusieurs jours, nous sonnons une espèce de vieux timbre qui a le son d'une vieille marmite cassée, toujours: Deo Gratias, Dieu soit béni!... Et ainsi de suite. Hélas ! la suite sera peut être la visite d'un bonhomme qui nous dira: sortez de là !!!Nous pleurerons bien un peu, mais nous dirons encore derrière son dos: Dieu soit béni! Et toi aussi mon pauvre homme sois béni de nous faire souffrir persécution pour la justice et que ton âme soit sauvée malgré ta malice.

J'en étais à notre sortie. Eh bien donc nous voilà dans la rue avec le bonhomme. Où faut-il nous diriger, où vous plaît-il de nous conduire mon bon Monsieur? En exil? Deo Gratias! Dieu soit béni ! toute la terre est un exil et toute la terre est au Seigneur.....A la mort? O bonheur! Nous avions la gorge enrouée de chanter au milieu des brumes d'ici-bas notre refrain de louanges. Voilà donc notre délivrance arrivée, nous allons vivre éternellement sous un climat d'amour et de paix, sous un ciel toujours bleu et les Anges avec leurs instruments divins, vont accompagner à jamais notre : Dieu soit béni! Deo Gratias!

Voilà ma petite sœur chérie tout le mal que les hommes peuvent nous faire?!

Les impuissants! Mais notre Dieu est offensé, c'est là mon seul chagrin, mais si je l'aime, si nous l'aimons plus et mieux que jamais, de toutes nos forces, crois-tu qu'il n'oubliera pas les offenses qui lui sont faites pour jouir de l'amour que nous lui donnerons?... Oui, certainement il aura plus de joie que de peine et si nous le prions avec cet amour double et triple pour les pécheurs, il leur fera miséricorde et les persécuteurs et les persécutés chanteront ensemble, éternellement Deo Gratias! Dieu soit béni.

Ta petite Mère qui t'embrasse tendrement

Sr Agnès de Jésus

r.c.i.