Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 29 décembre 1908

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

Jésus+                                                              Carmel de Lisieux 29 Décembre 1908

Ma petite sœur bien aimée,

Noël! Noël! Heureuse fête! Heureuse et sainte année je te souhaite! Ce n'est pas trop de 4 yeux pour regarder en avant et en arrière de notre vie. En avant le beau Ciel qui nous attend, en arrière toutes les grâces que le bon Dieu nous a faites pendant ces années que nous avons passées sous son regard, sous sa divine protection. Pas trop de 4 yeux non plus pour regarder de tout près le beau présent qui nous est fait, ce présent du moment présent qui est destiné à faire notre présent éternel, car tel que nous l'aurons pris avec toutes ses richesses, tel nous prendrons notre ciel. Si nous en laissons tomber de ces richesses sur la terre sans en profiter ça ne remontera pas au ciel. Tant pis pour nous !

Tu vois ma petite sœur bien aimée le sermon que t'a valu ta paire de lunettes. Et pourtant ta petite sœur maman n'est pas sermonneuse, ça n'est pas dans son caractère.

Je te plains de ce que ta bonne Mère n'est pas guérie par Thérèse. Ah ! ma petite sœur je devrais bien me plaindre aussi de ce que malgré toutes nos prières elle ne guérit point la nôtre. Mais sais-tu ce que je pense? Je pense que si elle ne nous exauce pas de ce côté, nos prières pourtant ne sont pas perdues elle les exaucera d'une autre manière en donnant à celles que nous voudrions si bien voir guérir des grâces bien plus grandes que ne le serait la guérison la plus merveilleuse. Moi j'aime mieux qu'elle fasse des miracles ailleurs que chez nous. Que chez nous elle nous donne de marcher pleinement dans sa voie de confiance et d'amour je ne lui en demande pas davantage et je trouve que j'ai tout.

Toi ma sœur chérie tu as reçu le miracle de ta vocation, de ta rentrée à la Visitation. Tu seras éternellement à cause de ce miracle l'épouse de Jésus, une "petite reine"aussi.

Vois comme elle t'a bien traitée en sœur. Et sans compter tout ce qu'elle te réserve et la place qu’elle te prépare là-haut. Je te le répète tu n'as pas trop de 4 bons yeux pour voir tout cela. Ta bonne Mère devrait te donner encore une langue et deux oreilles de plus pour chanter et entendre les cantiques de reconnaissance, de joie et d'amour qui seront ton partage éternel.

Ta petite Mère qui t'aime tant

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

J’embrasse bien ma petite sœur et je lui souhaite une année toute d'amour et de joie.

Sr Marie Ange de l'Enfant Jésus