Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 27 janvier 1909

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

Jésus+                                                             Carmel de Lisieux 27 Janvier 1909

Ma petite sœur bien aimée en Jésus,

Tu vois que je ne suis pas la dernière à te souhaiter ta fête puisque je m'y prends dès le 27!

Remercie bien tes bonnes Mères de nous avoir donné la si grande joie de pouvoir suivre dans tous les détails la fête de la reine du 18 ! Que c'est donc intéressant, charmant ! Nous garderons le tout encore quelque temps parce que la communauté n'en a pas joui assez...

Je croyais que l'on jouerait le Divin petit mendiant de Noël, on nous avait demandé la musique dans ce dessein. A l'occasion vous voudrez bien nous renvoyer cette musique n'est- ce pas ?

Ma petite sœur bien aimée pour ta fête nous t'offrons un postulateur de la Chère Cause de Thérèse !

Elle va donc être soumise à l'Eglise et nous faisons nos préparatifs pour être à même de faire nos dépositions orales. On te reparlera de cela, car sûrement tu seras interrogée. Tu n'auras qu'à demander ta déposition à Mgr il te la rendra et tu pourras répondre d'après ce que tu auras écrit. Ces réponses orales sont les seules vraiment importantes, c'est elles qui comptent parce qu'avant de les faire on fait le serment de dire la vérité. Mais ne t'inquiète pas, Thérèse t'aidera et c'est si doux si beau, si consolant à nous d'avoir à déposer sur les vertus de notre petite Thérèse afin qu'elle soit mise sur les autels, afin que le bon Dieu soit par elle plus connu, plus aimé !

Sr Marie du Sacré Coeur va s'occuper de t'envoyer les questions qui seront posées et de t'expliquer tout en détail afin que tu te prépares, mais nous ne les avons pas encore. Compte sur elle pour être prévenue et instruite de tout, elle te dira tout ce que nous saurons et t'aidera même pour tes réponses. C'est permis avant que le procès soit commencé, car à partir de ce moment il ne nous sera plus permis de nous entr'aider pour nos réponses de nous en dire ensemble quoi que ce soit lorsqu'elles seront faites. C'est absolument secret. Voilà ce que Mgr de Teil vice-postulateur nous a dit hier.

Ma petite sœur si aimée, quelles grandes choses se préparent ! Oh ! prions ensemble afin d'être par notre reconnaissance envers le bon Dieu moins indignes d'un tel honneur.

Je t'embrasse bien bien fort en faisant toutefois bien attention à ne pas casser tes fameuses lunettes ! Que les yeux de ton âme soient toujours de plus en plus brillants par l'amour. Pas besoin pour ceux-là d'avoir des lunettes! Et c'est par la soumission à toutes les volontés du bon Dieu grandes ou petites, par les moindres sacrifices qu'on fortifie ces yeux là afin qu'ils voient dès ce monde ce qui n'est pas de ce monde.

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

Bonne et sainte fête à ma petite sœur en Jésus

Sr Marie Ange de l'Enfant Jésus.