Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 10 juin 1909

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

                                                                                                          10 Juin 1909

Ma petite sœur aimée,

Calme tes inquiétudes tu nous as fait rire avec tes frayeur pour la statue. C'est un "méchant" dessin, voyons ! Nous nous le trouvons bien beau pour un projet. Vois-tu un artiste à qui l'on dit simplement son idée en quelques coups de plume et qui nous fait cela! Mgr de Teil trouve que c'est merveilleux. Mais à présent commence le difficile le sérieux et nous allons y regarder de près, je t'assure.

L'idée "gracieuse au possible", nous dit-on est jetée... nous allons surveiller l'exécution. L'artiste va venir exprès de Paris pour nous consulter.

Le petit Jésus tient le Suaire de sa Passion les fleurs ne sont pas dans sa robe.

Thérèse dans le dessin a la tête bien trop petite elle n'est pas proportionnée ni ressemblante, l'Enfant Jésus n'a pas d'expression nous savons bien cela, mais nous n'y faisons pas attention puisque ce n'est que pour donner à l'artiste sculpteur l'idée de ce qu'on désire.

Ce qui fait paraître que Thérèse n'est pas simple c'est sa taille trop longue, la raideur de sa tête ; mais il faut qu'elle soit ainsi un genou seulement à terre c'est beaucoup plus gracieux qu'à genoux tout à fait et plus humble, plus pieux que debout.

Tu verras, ma petite sœur bien aimée, qu'à la fin tu seras très contente.

Le miracle d'Espagne n'a pas pu être imprimé il était trop tard, nous le ferons figurer dans une autre édition. Si tu désires quelques opuscules des dernières grâces semblables à celui que tu possèdes, dis-le nous.

J'ai reçu une bonne lettre de ta nouvelle et ancienne Mère elle m'a été droit au coeur. Notre Mère à nous est toujours bien malade, continue à prier n'est-ce pas petite sœur ?

Ta petite sœur et mère qui t'aime

Sr Agnès de Jésus

r.c.i.