Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 21 septembre 1909

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

J.M.J.T.

Jésus+                                                             Carmel de Lisieux 21 Septembre 1909

Ma petite sœur bien aimée, 

Mon oncle est plus malade je crois vraiment que le bon Dieu va le prendre d'ici quelques jours. Il n'est pas désespéré cependant. Prions beaucoup afin que la volonté du bon Dieu s'accomplisse.

Il est admirable de résignation et de piété, mais depuis deux jours il dort presque tout le temps. C'est une sorte de maladie de foie qu'il a. - 5 heures - Je viens de voir Jeanne qui n'a aucun espoir et dit que c'est une affaire de jours. Pauvre oncle! Il faut lui obtenir une très sainte mort il faut qu'il n'aille pas au purgatoire, que Jésus le fasse lui aussi "entrer dans son Coeur sans aucun détours..." Il n'a aucune crainte de la mort, au contraire il la désire. Dimanche soir il disait : Ah ! je croyais si bien mourir aujourd’hui ! II avait comme une déception. Qu'il va être heureux de voir le bon Dieu, la sainte Vierge, nos Parents, notre petite Thérèse chérie ! Et bientôt nous irons aussi dans cette vraie patrie de nos âmes. Quel espoir !

Je t'embrasse ma petite sœur et enfant bien aimée. N'écris pas à mon oncle c'est inutile il est trop faible pour entendre lire quoi que ce soit, mais tu peux écrire un mot à Jeanne pour dire que tu pries.

Ta petite sœur et maman

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

Je ne dis rien pour tes Mères, mais tu sauras me suppléer.