Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 27 janvier 1911

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

Jésus +                                                                                      27 Janvier 1911

Ma petite sœur bien aimée,

Je te souhaite une bonne et sainte fête et je vais bien prier pour toi.

Tu me demandes si Thérèse a au Ciel le manteau et la couronne je pense, je te l'avoue que dès sa mort séraphique elle a reçu du bon Dieu son diadème et son vêtement de gloire, que le reste est un symbole tout simplement de la gloire accidentelle qui lui sera donnée à sa béatification et qui lui vaudra la confiance de tous. Jusque là on a le droit de croire ou de ne pas croire à sa mission qui est de ramener les âmes à la simplicité de l'enfance spirituelle après, on n'aura plus de doute et le bon Dieu sera bien glorifié. C'est cette gloire du bon Dieu que Thérèse veut, à laquelle elle aspire de donner de l'accroissement, c'est pour cela qu'elle désire être béatifiée. As-tu compris ma pensée ?

Figure-toi que j'ai reçu une lettre de Mgr de Nardo, (petit évêché à côté de Gallipoli). Ce bon et saint Evêque tout à fait au courant des merveilles opérées au Carmel et qui aime beaucoup Thérèse a voulu recevoir d'elle une preuve de sa mission. Il lui a dit dans le secret de son coeur : "Si vraiment vous avez voulu parler de votre voie en disant à la Mère Carmela "Ma voie est sûre.." faites que dans l'enveloppe où je vais mettre un simple billet contenant cette parole : "Ma voie est sûre" je trouve 300 francs pour le Carmel". Il écrit donc le billet le cachète dans une enveloppe et prie la Mère Prieure de le déposer le 16 Janvier, anniversaire de la 1ère apparition dans la fameuse cassette. Quelque temps après il demande l'enveloppe la décachète et y trouve 300 Frs !

N'est-ce pas merveilleux et touchant ! Il veut en parler au Saint Père, il est enthousiasmé de la voie et y croit !!! cela se comprend.

Croyons-y en y marchant ma petite sœur chérie, c'est la voie de l'amour qui se nourrit de tout-petits sacrifices qui ravit le Seigneur, qui retient son bras prêt à frapper les coupables... Enfin "c'est le Commandement du Seigneur, si nous l'accomplissons, il suffit".

Petite Mère

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

Que le St Joseph et le petit Jésus que tu m'as envoyés sont ravissants ! Jamais je n'ai vu rien de si joli merci ! "Céline" s'en servira.