Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 27 janvier 1912

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

Jésus +                                                                                              27 Janvier 1912

 

Ma bien aimée petite sœur,

 

Bonne et sainte fête je te souhaite! Je t'embrasse avec toute mon affection qui n'est pas petite, je t'assure!

Je te remercie de tes vœux et de ce que tu me racontes de la bonté de la délicatesse de ta si bonne Mère. Quand tu donnes des détails comme cela sur ta vie, cela nous fait beaucoup de plaisir. Remercie pour moi cette vénérée Mère des 30 Frs 25 que j'ai reçus pour la Cause.

Qu'est-ce que je vais te dire ma petite sœur chérie? J'aimerais bien mieux te parler, mais puisque Jésus aime mieux que j'écrive, écrivons:

Toujours plus de lettres, toujours plus de grâces de toutes sortes, c'est une véritable avalanche. Nous nous occupons en ce moment de la suite de Pluie de roses, tu verras cela, mais nous ne pourrons en faire imprimer qu'un petit nombre, une centaine pour l'année 1911. C'est encore à l'état de manuscrit et Mgr ne l'a pas encore vu. C'est te dire que ce n'est pas fait!!

Il faut avoir de la patience et s'attendre de plus aux tours du diable très jaloux, j'en ai des preuves mais surtout de la puissance de notre petite Thérèse. Ainsi quand nous faisons faire des gravures, il faut s'attendre d’abord à des horreurs, on dépense un argent fou, pour recommencer, recommencer encore, enfin, le diable lassé de notre persévérance enlève sa vilaine patte de dessus l'image et s'en va, alors, ça va ! Ecoute ma petite sœur, notre ange était vraiment prophète lorsqu'elle m'écrivait ce petit billet quelques mois avant sa mort: "Je suis lasse de toujours recevoir de vous sans jamais donner... mais quand je serai au Ciel, mon petit bras sera tout comme s'il était long et ma petite Mère en saura des nouvelles..." Oh! oui j'en sais des nouvelles, et de bonnes et de merveilleuses!!!! Son petit bras aussi a été bien long pour protéger notre petite Léonie, si long qu'un beau jour pour lui en donner la preuve elle a posé sa main lumineuse sur son livre d'office pour lui prouver qu'elle était bien là toujours près d'elle. Aujourd'hui je demande à cette main céleste de te caresser pour ta fête ma petite sœur et fille chérie et de te bénir.

Petite sœur et maman

Sr Agnès de Jésus