Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 13 janvier 1916

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

Jésus          +                                                                Carmel de Lisieux 13 Janvier 1916

Ma petite sœur bien aimée,

Notre chère sœur Marie Madeleine nous a quittées mardi soir à 8 heures et l'inhumation a eu lieu ce matin. Elle a fait une très sainte mort. Prie pour elle tout de même et pour nous ma petite sœur, n'est-ce pas ? Je n'ai eu aucune fatigue près de notre chère sœur, ne te tourmente pas. J'ai couché seulement la dernière nuit mais sans me lever une seule fois dans l'infirmerie près de la sienne.

Notre tour viendra aussi et bientôt, car nous vieillissons. Quel bonheur.

Tu sais que Francis a été malade ? mais il va mieux. Il a été très menacé d'une véritable attaque de paralysie du côté droit le 1er Janvier. Maintenant il sort mais cela pourrait revenir c'est toujours une disposition très mauvaise. Jeanne est navrée, mais courageuse. Si tu lui écris ne parle pas de la maladie de Francis, ni de sa gravité, dis seulement que nous t'avons avertie qu'il était malade et que tu pries avec nous et toute la Visitation pour sa guérison complète.

Au revoir en Jésus, petite sœur et enfant si chère. Je t'embrasse avec tendresse et les 2 petites sœurs aussi.

Petite mère

Sr Agnès de Jésus

Respectueux souvenirs à tes bonnes Mères.

Est-ce qu'on t'a accusé réception du cahier qui m'a fait tant de plaisir ? Tu n'as pas idée de mon contentement en lisant ces pièces charmantes et de si bon goût. Je les fais copier. Peut-on garder quelques temps encore le cahier. Merci à ta vénérée Mère.