Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 2 septembre 1917

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

Jésus          +                                                                                                  2 Septembre 1917

Ma chère "petite fille"

Mais non, je ne suis pas triste du tout que tu sois au rang des sœurs associées, pourvu que tu sois bonne et vertueuse, que tu chantes dans ton coeur les louanges du bon Dieu, tout est parfait et tout va bien pour toi, d'ailleurs tu es dans l'obéissance, que craindrais-je alors ?

Ma petite sœur et fille aimée, la lettre que tu nous as envoyée est bien gentille mais si tu savais combien nous en recevons de ce genre ! et... sans y répondre je veux dire sans répondre nous-mêmes toutes les trois ; je t'assure que nous nous affranchissons de cet esclavage de la correspondance, fais de même ; mais sans doute tu le fais déjà et c'est une autre sœur qui a répondu 2 mots pour toi à cette gentille lettre.

Ma chère "petite fille" nous lisons en ce moment au réfectoire la vie de Ste J. de Chantal que c'est beau ! Nous avions lu avant St François de Sales. Je suis fière de te savoir leur enfant. Oh ! ne te laisse pas attrister en vieillissant, tu n'as que des sujets de joie et de reconnaissance malgré les peines malgré les angoisses qui viennent à certaines heures étreindre le coeur, on ne sait pas trop pourquoi et tout d'un coup tout fatigue, agace, ennuie. Eh bien il faut supporter cela comme on supporte une pluie battante, tenant bien fort, ouvert le parapluie de l'humilité et de la confiance en Dieu et n'essayant pas de rebrousser chemin pour trouver un abri, ça ne sert a rien qu'à faire tourner le parapluie à l'envers, tu sais les baleines en l'air !!! C'est arrivé à "Marie" sur le Pont neuf à Alençon....

Au revoir ma petite sœur bien aimée, je t'embrasse avec une religieuse et profonde tendresse

Ta petite sœur-mère

Sr Agnès de Jésus

r.c.i.

Je m’unis de grand coeur à vos joies de famille religieuse. Respectueux et fraternel souvenir à tes vénérées et chères Mères.

Nous avons une prise d'habit d'une petite sœur converse ( Sr Marie de l'Incarnation) le 28 Août, nous aurons une profession le 13 Décembre j'espère, Sr Thérèse du S.C. nièce de Sr Marie Emmanuel et Sr Marie Henriette de Jésus (Barbé).

Je repense à ton épreuve. Oh ne te laisse pas attrister ma petite Léonie. Pourvu que ton âme chante sans cesse les louanges du bon Dieu tout est bien. Et puis, rappelle-toi la main lumineuse de Thérèse. Cette fois elle est venue fermer ton livre mais c'est pour ouvrir plus grand ton coeur ! Ne te sers plus, je t'en prie, de Mme Ressencourt, toutes les lettres nous arrivent très bien.