Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 13 avril 1909

 Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 13 avril 1909

en PS sur la lettre de Sr Marie du Sacré Coeur

 

 

                     [13 avril ] Mardi 1909

                                                                                   

Ma petite sœur bien-aimée,

Tu te trompes, je vais très, très bien après avoir jeûné tout le Carême, peut-être 8 ou 10 fois si, je pris une tasse de tisane le matin. Mais tu sais il y a grâce d'état. Je n'ai jamais beaucoup souffert du jeûne.

Tu m'intéresses beaucoup en me parlant de cette guérison d'Evreux, je voudrais bien en avoir des nouvelles. On nous avait en effet recommandé cette religieuse mais je ne savais pas qu'elle avait sa sœur à la Visitation.

Petite sœur bien aimée pendant que tu travailles à la mécanique le bon Jésus, lui te travaille à la main. Oui, c'est sa douce main qui travaille et embellit ta petite âme tantôt il prend une des épines de sa couronne pour aiguille ; d'autres fois il ne coud pas, il peint, il peint sa douce image quand sa petite toile est bien tranquille et bien abandonnée à sa volonté. Si elle se tourmente, si elle remue, l’image est un peu brouillée.

Voilà une petite histoire finie. A présent j'embrasse ma petite sœur et petite fille bien, bien fort et je me dispose à aller à Matines.

Sr Agnès de Jésus

Nous prions bien toujours pour la guérison de ta bonne Mère ! à l'occasion voudrais-tu nous faire envoyer la pièce de Ste Clotilde ?