Imprimer

21 novembre 1898

 

Carmel de Figeac

Nous lisons actuellement la vie de Sr Thérèse de l’Enfant Jésus au réfectoire, et nous sommes toutes sous le charme des parfums qui s’exhalent de cette petite fleur du ciel. Cette lecture nous captive, nous embaume, nous édifie profondément et met nos âmes dans je ne sais quelle atmosphère éthérée où l’on oublie la terre pour ne plus voir et goûter que les joies du ciel. Heureuse êtes-vous, ma Révérende Mère, d’avoir possédé parmi vous cette chère petite sainte ! Heureuses sommes-nous à notre tour de recueillir de vos mains le trésor d’édification que vouv voulez bien nous offrir et de partager ainsi avec votre sainte communauté les bénédictions célestes qui ont plu sur elle.