Imprimer

9 février 1899

 

Jacquin, Mr l’abbé, Curé de Grégy

Je ne saurais vous dire combien je vous suis reconnaissant de m’avoir envoyé la vie de votre petite sainte Sr Thérèse de l’Enfant Jésus. Ce livre m’a fait un bien immense. Combien j’ai été touché de savoir qu’au Carmel vous vous dévouez pour nous prêtres qui en avez tant besoin. Croyez que vos prières ne restent pas sans fruits et continuez-les plus ardentes que jamais. Figurez-vous que je me suis mis à invoquer votre angélique enfant et je continuerai. Que j’ai été heureux de l’avoir pour sœur comme ces deux prêtres dont elle parle !... Je voudrais aussi vous demander, ma Révérende Mère, la permission de faire d’abondantes citations de votre livre dans nos chères Annales, les âmes y gagneraient sûrement beaucoup et le bon Dieu en serait certainement mieux aimé.