Imprimer

De Mère Agnès de Jésus à Céline - 17 (?) avril 1893.

 

De Mère Agnès de Jésus à Céline. 17 (?) avril 1893. 

J.MJ.T.

Mon petit Célin,

La crise d'asthme est passée il n'y a plus que de la fièvre, aussi je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'employer le remède de mon Oncle., mais ce sera pour une autre fois, bien sûr je ne le dédaigne [pas]…. Remercie [1 v°] bien mon cher Oncle et ma Tante ! Que vous êtes tous bons pour moi, j'en suis bien touchée.

Adieu mon petit Célin. Quand tu voudras me donner quelque chose j'ai envie d'oranges aussi bonnes que la dernière fois cela fait plaisir à notre chère Malade...

Que nous avons eu peur hier soir ! Qu'elle [2 r°] était malade. M. de Cornière a bien dit que si l'accès continuait ce serait bien dangereux. Elle me parlait hier soir comme une personne mourante, j'étais

brisée, je pleurais ! Elle me disait que le bon Dieu m'aiderait, qu'elle m'était plus nécessaire, que la Mère Geneviève serait avec moi, etc. me donnait ses dernières recommandations... juge de ma peine !

[2 v*] Prie bien pour moi.

Ta petite sœur qui te chérit

Sr Agnès de Jésus

r.c. ind.

Retour à la liste des correspondants