Imprimer

Cahiers Scolaires n° 19

 

CS19-01CS19-02-03

CS19-04-05

CS19-06-07

CS19-08-09

CS19-10-11

CS19-12-13

CS19-14-15
CS19-16-17

CS19-18-19

CS19-20-21

CS19-22-23

 CS19-24-25

CS19-26-27

CS19-28-29

CS19-30-31

CS19-32-33

CS19-34-35

CS19-36-37

CS19-38-39

CS19-40-41

CS19-42

Cahier scolaire n° 19

CAHIER SCOLAIRE N° 19 p.1
Année 1887 6 Janvier

Les deux Enseignes

Un barbier de je ne sais plus quel village, dont le talent se bornait à faire la barbe et à couper
les cheveux, avait pensé pour achalander sa boutique de dessiner, sur une énorme enseigne,
un homme qui se noyait. Un nageur habile va pour le tirer du perfide élément, et croit le
sauver en le saisissant par les cheveux ; mais il ne lui reste à la main qu'une perruque, et
le pauvre diable coule au fond de l'eau. Aussi l'enseigne portait elle en grosses lettres A
l'extermination *lextermination des perruques!» L'exemple était trop vrai pour qu'il ne
produisît pas la chose désirée. Un perruquier *perruquer du même endroit, qui faisait lui
des perruques, voyant tous les amateurs effrayés *effrayes courir *courrir à son confrère le
tondeur, se dépêcha *depêcha de fabriquer aussi une enseigne parlante.

CAHIER SCOLAIRE

Consécration au Cœur de Jésus

Jésus, maître adorable ; caché dans votre sacrement d'amour, vous qui demeurez avec moi
pour adoucir mon exil, pourrais *pourais je ne pas me vouer à consoler le vôtre ? A vous qui
me donnez votre cœur, comment ne pas donner le mien ?
Me donner à vous, il est vrai, c'est encore mon propre avantage, c'est trouver pour moi même
l'ineffable *inneffable trésor d'un cœur aimant, désintéressé, fidèle comme je voudrais que
fût le mien. Ainsi je ne peux rien donner et je reçois toujours. Seigneur, je ne saurais lutter de
générosité avec vous, mais je vous aime ; daignez agréer mon pauvre cœur et, encore qu'il ne
soit rien, puisque vous l'aimez il devient par vous quelque chose ; rendez-le bon et gardez le.

CAHIER SCOLAIRE
14 Janvier 87

Exercice 241

On a remarqué que les hommes qui se sont abstenus de vin jusqu'à *j'usqu'à leur vingtième
année ont un tempérament plus robuste que les autres. –
Les Romains après s'être emparés de la Gaule, y introduisirent en peu de temps la civilisation.

Les habitants de la campagne s'étaient enfuis à l'approche de l'ennemi. –
A la vue des cavaliers espagnols, qu'ils prenaient pour des dieux ; les Mexicains s'étaient
écriés : d'où nous viennent ces hôtes célestes ? –
Au dix-septième siècle, les Hollandais s'étaient arrogé le monopole du commerce des épices
*epices. –
Les anciens astronomes grecs s'étaient aperçus de la cause qui produit les éclipses de soleil et
de lune. –
Tous ceux qui se sont attaqués à la science et l'ont combattue ont échoué *échoués dans leur
tentative. –
L'écriture sainte dit que la terre s'est tue devant Alexandre.

CAHIER SCOLAIRE

Calcul

p.2

N° 19

p.3

N° 19

p.4

N° 19

Le cours de la rente 3p% est à 54f,90. Quelle somme faut-il débourser pour acheter 2500f de
rente ?

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Les Français à Poitiers

Le conseil délibérait sous la tente *tante royale ; vaste et magnifique pavillon, aux draperies
cramoisies, dont les fleurs de lys et les franges d'or reluisaient aux premiers feux du jour.
L’on résout dans le sein de cette assemblée où domine plutôt la bravoure que la raison, l'on
résout dis je, de marcher droit à l'ennemi. L'ordre dans l'attente duquel battaient *battait déjà
tant de nobles cœurs, est enfin donné : il se propage avec la rapidité de la foudre jusqu’aux
*j’usqu’aux avant *avants-postes. Aussitôt les cors de chasse et les trompettes sonnent haut
et clair *hauts et clairs ; les seigneurs déploient leurs bannières, les chevaliers, sur leurs
coursiers de bataille *battaille harnachés et caparaçonnés *capparaçonnés, viennent s'aligner
au poste du danger et de l'honneur.

CAHIER SCOLAIRE

Calcul

Un ouvrier qui gagne *gâgne 3,f50 par jour (6 j par semaine) dépense *depense 14f par
semaine en combien de semaines aura-t-il économisé 203f ?

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[suit le calcul]

St François d'Assise

St François rencontrant sur la route de Sienne un jeune homme qui allait vendre des
tourterelles : «Mon cher fils, lui dit François, ne livre pas à la mort ces oiseaux innocents, qui
sont dans l'Ecriture le symbole des âmes chastes, humbles et fidèles ; donne les moi, je te
prie ; » Le jeune homme s'empressa de les lui donner. François les réchauffa sur son sein, les
caressa *carressa, et leur adressa ces paroles : «Tourterelles innocentes et chastes,

CAHIER SCOLAIRE

pourquoi vous êtes vous laissé prendre *prendres ? Mais je veux vous arracher à *a captivité
et à la mort, et je vous bâtirai des nids où vous pourrez *pourez vous multiplier : - Ecoute,
mon fils, ajouta t il en se tournant vers le jeune homme, voici la récompense que Dieu
réserve à l'acte de générosité que tu viens de faire. Tu revêtiras sous peu l'habit de la pénitence
et tu trouveras avec nous dans la pauvreté volontaire le gage *gâge de l'éternelle béatitude

La veillée de Noël

La neige tombe à gros flocons tout est paisible dans la campagne, dans l'intérieur de la
chaumière on n'est pas aussi paisible, car tout le monde se prépare à partir pour la messe de
minuit. Cette année on est plus nombreux que les précédentes car

p.5

N° 19

p.6

N° 19

p.7

N° 19

p.8

N° 19

CAHIER SCOLAIRE

la grand'mère a permis à quelques uns de ses petits-enfants de l'accompagner à la messe de
minuit, c'est grande fête pour les aînés *ainés, mais aussi pour les plus jeunes car avant de
s'endormir dans leur paisible berceau ils sont *s'ont allés en gazouillant mettre leurs petits
sabots sous le manteau de la grande cheminée *chéminée où une bûche monstrueuse brûlait
*brulait déjà *deja en étincelles d'or, ils ont été sages cette année et ils espèrent que le petit
Jésus en naissant va venir mettre dans leurs sabots ses plus jolis présents. Enfin l’heure tant
désirée a *à sonné la grand'mère glisse à la hâte des bonbons et joujoux dans les mignons
sabots puis voilà la joyeuse troupe sous la neige chaque personne ayant sa lanterne à la main.
Ils s'en vont avec confiance comme autrefois les bergers de Bethléem *Betléhem qui furent
appelés par l'ange à aller au berceau du divin enfant.

CAHIER SCOLAIRE

Carte du Calvados

[suit la Carte]

p.9

N° 19

p.10

N° 19

Calcul

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Les actions de la banque de France rapportent 320f de dividende. A quel taux place-t-on son
argent, si on achète ces actions au cours de 4375f ?

[suit le calcul]

Une cure Merveilleuse

Un médecin anglais, fâché *faché contre la Société royale de Londres, qui avait refusé de
le recevoir *reçevoir parmi ses membres, lui fit pour s'en venger une plaisanterie d'un genre
nouveau : ce fut d'envoyer au secrétaire de cette académie sous le titre emprunté d'un médecin
de province, l'histoire d'une guérison récente dont il voulait être l'auteur.
Un marin disait il, s'était brisé la jambe.

CAHIER SCOLAIRE

M'étant trouvé ce *je jour là sur le lieu de l'accident, j'ai joint les deux parties du membre
fracturé et, après *apres les avoir serrées d'une ficelle, j'ai submergé *summergé le tout avec
de l'eau de goudron. Le matelot, continue le fourbe docteur, a ressenti en très peu de temps le
bien du remède, et n’a point tardé à marcher avec sa jambe comme auparavant *au paravant.
On allait même faire lithographier les disputes qui s’étaient faites *faite à ce sujet. Lorsque
*L’orsque la Société reçut une deuxième missive qui apprenait « Dans ma première lettre, j'ai
négligé de vous dire que la jambe cassée était une jambe de bois

Suite. St François d'Assise

Cette prédiction s'accomplit en tout point, et le jeune homme étant entré dans l'ordre des frères
mineurs y mourut en odeur de

p.11

N° 19

p.12

N° 19

CAHIER SCOLAIRE

sainteté. François après l'avoir béni *beni continua sa route emportant les gentilles *jentilles
tourterelles jusqu'au *j’usqu’au monastère de Ravacciana sous les murs de Sienne. Arrivé
au couvent il enfonça *enfonca son bâton en terre. Le lendemain matin le bâton était devenu
un grand et gros chêne vert à la stupéfaction des frères et des Siennois, et François y posait
les chères petites tourterelles, en leur recommandant d'y faire leur nid et d'y demeurer
en paix. Elles obéirent et s'apprivoisèrent si bien avec les religieux qu'elles venaient
familièrement manger dans leurs mains. Le chêne miraculeux de St François subsistait encore
au commencement du dix-huitième siècle.

[suit un calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[Énoncés de règles de grammaire]

CAHIER SCOLAIRE

Verbes
aller envoyer acheter épeler

Analyse
Oh bien loin de la voie où marche le pécheur chemine où Dieu t'envoie Enfant garde ta joie.

[suit l'analyse]

CAHIER SCOLAIRE

[suit l'analyse]

CAHIER SCOLAIRE

[Analyse]

1 Que t'importe sois humble
2 Un souffle les emporte le riche et le puissant
3 C'est un cœur innocent la force la plus forte
4 Dieu repousse bien souvent du pied les hautes tours
5 Mais dans le nid de mousse où *ou chante une voix douce
6 Il regarde toujours

[suit l'analyse]

CAHIER SCOLAIRE

Calcul

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

La Perruche de Rameau

p.13

N° 19

p.14

N° 19

p.15

N° 19

p.16

N° 19

p.17

N° 19

p.18

N° 19

p.19

N° 19

Un jour, Rameau, l'un des plus illustres musiciens que la France ait vu *vue naître allait
et venait dans la rue des Minimes, tout occupé d'une mélodie qu'il avait en marchant senti
*sentie éclore dans son cerveau, injuriait, bousculait même des passants qu'il avait heurtés ou
*où coudoyés *coudoiés, il décrivait des zigzags *zigzag dans la voie publique comme s'il eut
été privé d'yeux et d'oreilles, losque *l’orsque tout à coup une voix fraîche vibrante et perlée
qui semblait venir d'un magnifique autel fit entendre le motif du fameux chœur : Tristes
apprêts !... Pâles flambeaux !...

[Carte géographique de ] Seine infre Normandie

[suit la carte]

CAHIER SCOLAIRE

Analyse

[suite de l'analyse]

CAHIER SCOLAIRE

[suite de l'analyse]

p.20

N° 19

p.21

N° 19

[Calcul]

Quel est le prix de 112 sacs de blé contenant chacun 2 hectolitres au prix de 18f l'hectolitre ?

[suit le calcul]

21 Janvier [1887]

CAHIER SCOLAIRE

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[suit le calcul]

Le Clou ABC 43e

Un villageois sella son cheval pour se Rendre à la ville, Il avait vu qu'il manquait un clou
à l'un des fers ; mais il était pressé de partir, et il s'était dit : « Bah ! un clou de plus ou de
moins, cela *celà est égal, » et il s'était mis en route, Au milieu du chemin le chemin, le
cheval perdit un fer, « S'il existait un maréchal par ici, dit il, le malheur serait bientôt réparé ;
mais puisqu'il n'y en a pas, mon cheval Finira tout aussi bien le voyage avec ses trois fers qui
lui restent .» Cependant les cailloux du chemin blessèrent l'animal, qui commença à boiter.
Un peu plus loin, deux voleurs s'élancèrent d'un épais taillis pour dévaliser notre homme.

CAHIER SCOLAIRE

Monté sur un cheval éclopé, il ne put fuir assez promptement, les voleurs l'atteignirent et lui
enlevèrent son cheval, avec son porte manteau et tout ce qu'il contenait. Obligé de regagner

p.22

N° 19

p. 23

N° 19

p.24

N° 19

sa maison à pied et après avoir tout perdu, il se disait avec tristesse : « Non jamais, je ne me
serais imaginé que, faute d'un clou, je perdrais mon cheval.

Dictée. Les Vacances.

Maîtresses *Maitresses, laissez fuir vos folles écolières
Par les monts les prés et les bois.
Avec un bruit d'oiseaux qui sortent des volières
Toutes s'envolent à la fois.

Assez, et trop longtemps entre quatre murailles
Rivales au cœur noble et fier
Vous vous êtes livré de sanglantes batailles
En croisant vos plumes de fer

CAHIER SCOLAIRE

Septembre d'une main vous donne la couronne
Et de l'autre la clef *chef des champs.
Partez, jeunesse en fleur, et nos prés dans l'automne
Croiront voir un second printemps.

L'air vif donne la sève et teint la joue en rose
Qu'il revienne vous colorer
Aux leçons de physique on vous le décompose
Ne songez qu'à le respirer.

L'air, c’est un corps fluide a dit votre maîtresse
Le Soleil un globe de feu
Mais l'air et le Soleil aux champs c'est la caresse *carresse
Et c'est le regard du bon Dieu.

Plus de livres de classe il faut lire l'ouvrage

[suit un calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[suit un calcul]

Dictée.

Que Dieu grand et sublime auteur
Écrivit à la fois pour l'enfant et le sage
Avec le Soleil et la fleur.

Il faut aller courir sur les feuilles séchées
Dont le bruit plaît tant au rêveur
Car ce sont, mes enfants, les feuilles détachées
De ce beau livre du Seigneur.

Pourtant, n'oubliez pas Rome, Athènes, Byzance *Bysance
Ne videz pas vos cerveaux pleins
Et courez dans les champs, sans jeter la Science

p.25

N° 19

p.26

N° 19

Enfants par dessus *pardessus les moulins.

Le travail reviendra, troupe folle et légère

CAHIER SCOLAIRE

Rentrez alors avec amour
Dans notre pension, Palais de la Grammaire,
Dont vous formez la jeune cour.

Lisez Rollin, Plutarque et que votre mémoire
Où brille maint héros vainqueur
Louvre vaste et complet plein de tableaux d'histoire
Soit un musée intérieur.

Une femme ignorante eut elle rose et Blanche
L'éclat, la beauté, la splendeur.
Est un livre ennuyeux quoique *quoi que doré sur tranche,
Et qui fait bailler le lecteur.

[suit un calcul]

CAHIER SCOLAIRE

On a reçu 280f,70 pour un billet payable à 90j. Quel était le montant de ce billet l'escompte
étant à 6 p% ?

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[Carte géographique du] département *departement de la Manche et Normandie

[suit la carte]

Style

Si mes rêves se réalisent un jour j'irai habiter à la campagne. Quand je pense à mon projet je
suis transportée en esprit dans une charmante maisonnette ou *où chalet bien ensoleillé, toutes
mes chambres ont vue sur la mer car ma petite maison serait dans un village au bord de la mer
je le choisirais isolé n'ayant pour habitants que quelques vieux matelots et des pauvres gens.

CAHIER SCOLAIRE

de la sorte je pourrais satisfaire mes goûts et faire en même temps beaucoup de bien dans le
petit village. Je voudrais que ma maison soit aussi petite que possible elle aurait simplement
1e au rez de-chaussée *rez-chaussée une cuisine et une salle à manger. au premier étage
une chambre à coucher un petit cabinet de toilette et un salon le tout pour une personne enfin
au troisième étage un grenier et une mansarde. J'ai oublié de dire que sous ma maison je
désirerais une cave bien garnie afin *affin de pouvoir secourir les malheureux en les fortifiant
avec du vin généreux. derrière la maison un petit bûcher. Mon jardin serait assez grand, dans
le fond une petite serre et un hangar, derrière mon jardin une prairie avec une étable dans
laquelle seraient une petite vache bretonne et un âne et un petit cheval arabe. J'aurais aussi
quelques petits agneaux, des poulets, et une grande volière *vollière. ma serre serait toujours

p.27

N° 19

p.28

N° 19

p.29

N° 19

p.30

N° 19

remplie des plus belles fleurs. J’aurais un petit batelet

CAHIER SCOLAIRE

pour pouvoir de temps en temps faire une promenade en mer. Ma maison ne serait pas
éloignée de l'église afin *affin que je puisse aller chaque matin entendre la messe et puis
j'irais ensuite montée sur mon âne faire une visite aux pauvres du village je leur porterais des
provisions et des médicaments.

Problèmes

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Le Premier Pas de Jésus

Considérons l'enfant Jésus lorsqu'il * l’orsqu’il put faire son premier pas. Cette heure si
désirée par [la] très sainte Vierge a *à enfin sonné, déjà *déja le doux Jésus a *à pu prononcer
*prononçer le doux nom de sa mère *mêre mais cette sainte mère n'a pas encore osé poser
Jésus par terre afin *affin qu'il essaye de marcher. Mais le jour est arrivé où le petit Jésus peut
essayer ses premiers pas, la sainte vierge tient son enfant divin et Jésus s'avance mais, oh !
Jésus quel est l'objet auquel vous tendez vos petits bras et vers lequel vous dirigez vos *vous
premiers pas, votre sainte mère l'a compris et elle a vu comme vous à la place où devrait se
reproduire votre ombre divine, une croix vers laquelle vous tendez les bras. Oh Jésus! à peine
sortez vous du berceau que vous songez déjà *déja à racheter le monde, vos premiers pas
indiquent vos désirs.

CAHIER SCOLAIRE

les anges qui vous contemplent en sont dans l'admiration. Votre sainte mère *mêre ne peut
s'empêcher de verser des larmes en pensant à l'avenir qui vous est réservé, mais l'admirable
Marie ne se plaint pas et offre en silence son sacrifice à Dieu.

Calcul

[suit le calcul]

Un bûcheron *bucheron devrait recevoir *reçevoir pour son salaire 750 fagots estimés à 80f le
mille, mais il voudrait des fagots à 15f le cent. Combien doit-il en avoir de ce dernier prix ?

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Louis XIV (Suite) [début manquant]

Charles II roi d'Espagne étant mort, toutes les puissances aspirèrent à son trône aussi apprirent
elles avec mécontentement, qu'il avait fait son testament en faveur du duc d'Anjou petit fils de
Louis XIV ; celui ci avant de le laisser partir lui dit ces mots mémorables qui effrayèrent les

p.31

N° 19

p.32

N° 19

p.33

N° 19

p.34

N° 19

p.35

N° 19

autres nations : « Partez, mon fils, il n'y a plus de Pyrénées *Pyrennées. Toutes les puissances
que la France avait eu *eues à combattre avant *auvant le traité de Ryswick s'armèrent contre
elle et prirent *prit le nom de Grande alliance. La France eut quelques succès mais Louis
XIV devenait vieux les ennemis perdirent Guillaume III mais les alliés avaient deux grands
Généraux qui réduisirent la france à la plus grande détresse. Leur 1e défaite fut celle de
Hochstedt. Cette bataille fit perdre à Louis XIV tout ce qu'il avait conquis au delà du Rhin. Il
y eut encore le désastre de Ramillies *Ramiliers qui enleva les Pyrénées *Pyrennées Puis il
fallut évacuer *évaquer le Piémont,

CAHIER SCOLAIRE

le milanais et abandonner l'Italie.
Les succès sur mer de Forbin Janson et de Duguay Trouin dédommagèrent *dédomagèrent
un peu la France de tous ses revers sur terre, mais ensuite l'hiver joint à la famine fit périr
les arbres et récoltes alors Louis XIV demanda la paix mais on ne voulut lui accorder qu'à
la condition qu'il s'unirait à ses ennemis pour détrôner Philippe V, il aima mieux continuer
à faire la guerre et il eut encore une défaite à Malplaquet (11 Sep. 1709) En 1710 Vendôme
gagna la bataille de Villaviciosa et sauva Philippe V, et Villars en 1712 remporta la victoire
de Denain qui sauva la Monarchie. Ensuite Louis XIV fit le traité d'Utrecht qui n'eut rien de
déshonorant pour la France. Philippe V fut reconnu pour roi d'Espagne (1713) et on n'exigea
d'autre sacrifice à la France que la démolition du port de Dunkerque. Dans les dernières
[années] du roi Dieu le punit de ses fautes par la mort de tous ses enfants il n'en resta qu'un
pour lui succéder il mourut [en] 1715 comme un saint.

CAHIER SCOLAIRE

Calcul

Quel est l'intérêt de 44 000 000 000 à 6 pour 100 pendant 10 ans

[suit le calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Le Tricot

Oh tricot, Cher tricot c’est toi qui fus l'art chéri de nos aïeules *aïeüles, la bonne et
économique industrie de leur honnête foyer ; Tricot, c'est toi qui préserves les bébés de la
coqueluche et les grands parents des catarrhes par toi tricot, les nouveau-nés *nouveaux nés
ont de chaudes brassières et les grandes tantes ont des vieux bas où serrer les écus de leurs
économies oh tricot, cher tricot, tu es le premier travail que la petite fille ait envie d'accomplir
elle même. Comme elle est fière la candide enfant le jour où elle peut aligner les premières
mailles de laine sur les grandes aiguilles de bois. Oh tricot cher tricot, c'est par toi que nos
femmes, nos filles et nos sœurs nous donneront toujours des bas blancs et ne deviendront
jamais des bas bleus. Croyez moi, méfiez vous des jeunes

CAHIER SCOLAIRE

filles qui ne savent pas tricoter, eussent elles dans leur corbeille de noce des millions ou des
couronnes de duchesse. Madame de Maintenon, elle même, en plein conseil des ministres,
tricotait.

Règne de Louis XV

p.36

N° 19

p.37

N° 19

p.38

N° 19

p.39

N° 19

Louis XV n'avait que cinq ans quand il monta sur le trône il eut pour régent Philippe
d'Orléans neveu de Louis XIV. Philippe suivit en tout une politique opposée à celle de Louis
XIV il s'attacha un banquier *banquer écossais nommé Law qui substitua *subtitua des billets
à l'argent mais bientôt l’État fut obligé de faire banqueroute. Le cardinal Albéroni ministre
de Philippe V, essaya *esseya de renverser Philippe au profit de son maître et de rétablir les
Stuarts sur le trône d'Angleterre mais ses projets échouèrent et l'on força le roi d'Espagne à
renvoyer son ministre on lui enleva la Sicile et la Sardaigne, et pour indemnité on lui donna la
Toscane, Parme et Florence (en 1720). Dubois précepteur du duc

CAHIER SCOLAIRE

d'Orléans avait dirigé les affaires de la France dans ses rapports avec l'étranger il était le fils
d'un apothicaire de Brive et il voulut jouer le rôle de Richelieu et de Mazarin tout ensemble il
obtint en effet ces deux titres mais il mourut un an après (21 août *Aout 1723) Le régent ne
lui survécût *survéçut que de quelques mois (2 Décembre 1723). Louis XV avait été proclamé
majeur (1723) mais il ne put jamais régner par lui même ce fut le duc de Bourbon il fit
épouser à Louis XV la vertueuse Marie Leczinska puis il fut obligé de se retirer à Chantilly à
cause de son incapacité. Louis XV donna sa confiance à un vertueux Cardinal nommé Fleury.
La France se reposa pendant quelque *quelques temps mais la succession de Pologne vint
rallumer la guerre. A la mort d'Auguste II roi de Pologne, Stanislas Leczinski, beau père de
Louis XV, ayant été appelé par un parti nombreux à régner sur ce pays, la France *Françe ne
put le délaisser. Elle dut se déclarer contre Charles VI, empereur d'Allemagne, qui soutenait le

CAHIER SCOLAIRE

fils du dernier roi, l'électeur de Saxe, Auguste III. Malheureusement le cardinal Fleury agit
avec trop de parcimonie et rendit le succès impossible. Il n'envoya en Pologne que quinze
cents hommes avec quatre millions. Les braves guerriers se firent tuer et l'argent fut perdu. Au
traité de Vienne qui termina cette guerre (1738) Stanislas dut renoncer à ses espérances, mais
on lui donna la Lorraine et le duché de Bar que l’on détacha de L'Empire et l'on décida qu'à sa
mort cette province serait réunie à la France.

[suit un calcul]

CAHIER SCOLAIRE

Quoi qu'on puisse dire, faites votre devoir.
Quand on avoue franchement sa faute, on est presque certain d'en obtenir le pardon.
Quoi que vous écriviez ; évitez la bassesse.
Par ce que vous me dites, il est évident que vous avez raison.
Tout chrétien est né grand, parce qu'il est né pour le Ciel.
Quoique le Soleil soit immobile, il nous semble qu'il tourne autour de la terre.
Quoi qu'il me puisse arriver je bénirai le Seigneur.
Tout soldat doit être décidé à périr plutôt que de se rendre aux ennemis.
Aujourd'hui je me suis levée une demi heure plus tôt que de coutume,
un champ ne rapporte rien quand il n'a pas été arrosé de la sueur de celui qui le cultive.
Dieu ne nous pardonnera pas avant que nous n'ayons pardonné nous-mêmes

p.40

N° 19

p.41

N° 19

p.42

N° 19