Imprimer

De sœur Marie du Sacré Coeur à Céline - Mars 1887 (avant le 19).

De sœur Marie du Sacré Coeur à Céline. Mars 1887 (avant le 19).

 

Je prie ma petite Céline de me faire faire un carton avec filet doré pour la palle qu'on veut offrir au Père. La palle est de la grandeur du papier que je t'envoie il faut donc faire le carton un peu plus grand mais très plat, enfin pour enfermer une palle. Tu sauras bien. Dépêche-­toi ma chérie de faire cette commission et envoie le moi le plus tôt possible.

N'oublie pas non plus de dire à Melle Léonie (Léonie Helloy, couturière des Martin) qu’elle ne mette pas la robe trop courte devant, c'est un mètre au moins qu'il me faut. Parles en à ma tante car j'ai peur que cette petite bonne [v°] femme ne me joue des tours. Apportez aussi la petite marguerite de Léonie (la broche de Sr Agnès) comme cela on sera libre de la mettre ou de ne pas la mettre.

J'embrasse mes trois chéries. Qu'elles se réjouissent en pensant que Jésus les attend aussi !!!

M. du S. Œ

Mme Danion (une autre dirigée du P. Pichon, dont il est parfois question dans sa correspondance) m'écrit qu'elle ne pourra pas venir. S'il fait froid mettez vos manteaux vous les ôterez au parloir.

Envoie par la bonne Vendredi soir cinq petits pots de crème au chocolat et on lui donnera réponse en même temps de l'heure de la messe.

Arrivez samedi à midi 1/4 et dites à ma tante qu'elle vienne à 1 heure, ou 1 h ½ si elle ne peut pas (la cérémonie doit avoir lieu après les vêpres, alors à 14 heures. La novice sortait dans la chapelle extérieure en robe de mariée et rentrait ensuite par la porte de clôture, où sa famille l'accompagnait jusqu'au seuil. D'où la phrase qui suit).

[v° tv] A la porte de clôture vous vous approcherez bien près bien près pour que notre Mère vous voie, il faudra ôter vos manteaux avant.

Si Jeanne ou Marie avaient un petit gilet de coton pas trop gros et qu'elles voulussent me le prêter, Mais ce n est pas la peine d'en acheter je ne le mettrai peut être pas.

Embrasse bien pour moi mon cher petit père.

[r° tv] Demandez à ma tante qu'elle me prête son bracelet. Sr Agnès tourmente pour cela à cause des manches courtes et apportez la petite broche.

Je voudrais bien avoir mes gants pour les essayer d'avance.

N'apportez pas la broche, notre Mère désire que je n'aie pas un bijou.

Retour à la liste des correspondants