Imprimer

De sœur Marie du Sacré-Coeur à Céline - 27 avril 1887.

De sœur Marie du Sacré-Coeur à Céline 27 avril 1887.

 

Enfant chérie, demain tu auras 18 ans! Mon coeur a besoin de te les fêter, tes 18 ans !... toi mon espérance et ma joie, toi qui me remplaces près du vieux père que nous devons tant aimer...

J'ai passé tout mon silence à te cueillir ces fleurs, je n'ai voulu pour toi que des fleurs des champs qui s'ouvrent au soleil et au regard du bon Dieu. Les autres ont besoin d'une main étrangère. Petite [1 v°] Céline, sois la petite pâquerette de Jésus, souris à Lui seul, au soleil de son amour entr'ouvre ta corolle... Il n'y a que Lui !... Quelle joie de penser que tu seras à Lui ! Tes dix huit ans ! Ils ne sont point pour le monde puisque tu veux être à Jésus. Oh! que c'est beau d'avoir dix huit ans et de n'avoir que Jésus dans son coeur.

Adieu chérie, la vie passe comme une ombre... Toi [2 r°] que j'ai vue si petite, en être déjà là! Je t'envoie une image de l'Enfant Jésus qui t'attend et te veut pour Lui !...

Ta sœur qui te chérit comme une mère.

Marie du S. Coeur.

Demain tu penseras qu'au Ciel ta vraie Mère sourit aussi à sa petite fille... Il ne faut jamais l'oublier ces jours là. Elle est là tout en étant là haut !

Retour à la liste des correspondants