Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 23 et 24 juillet 1912

 

Sr. Geneviève de la Sainte- Face à sa sœur Françoise-Thérèse.

+ Jésus                                  23 et 24 juillet 1912

 

Ma petite sœur chérie,

 

Me voilà en possession d'une belle feuille de papier que je ne veux pas partager parce qu'elle serait trop petite pour tout ce que j'ai à te dire. La première chose que tu connais très bien, c'est que je t'aime de tout mon coeur ; cela ne varie pas et ne peut augmenter, tant c'est fort et profond. Pour les autres elles vont venir chacune à leur tour, mais je commence par la plus intéressante, celle qui te parlera de notre petite sainte.

Le Postulateur a écrit aujourd'hui pour demander les "lettres postulatoires". Ce sont les suppliques des prélats et des princes du monde entier que nous avons recueillies depuis quelques mois. Elles se montent à plusieurs centaines (500 je crois) et demandent avec instance au Pape l'introduction de la Cause. Cette démarche du Père Rodrigue nous a fait plaisir en nous montrant qu'ils ne s'endormaient pas à Rome puisqu'ils réclamaient ces pièces.

Tu ne peux te figurer ce que notre Thérèse est aimée : chaque jour nous en recevons une moyenne de 200 témoignages écrits, sans compter les visites. Figure-toi que, depuis une dizaine de jours, nous avons vu 4 évêques. Le 15 juillet c'étaient les évêques du Dahomey et de la Côte d'Ivoire. Le 16 celui de Zanzi­bar et aujourd'hui celui de Tahiti ; nous en attendons encore un autre. En voyant ces visites des prélats, les messes servies par des nègres je suis bien émue et involontairement les paroles du prophète Isaïe me reviennent à l'esprit quand il dit : ”Réjouissez-vous stérile qui n'enfantez pas, car voici que vos fils et vos filles viennent de loin ; dressez vos tentes, allongez vos cordages, que votre coeur se dilate en voyant cette multitude extraordinaire." Oui c'est de toutes les parties du monde qu'on apporte à notre sainte l'or et l'encens et ce n'est qu'une petite aurore. Ah ! si tu voyais ce dont nous sommes témoins !

Le 15 pendant la messe de l'Evêque du Dahomey voici qu'on entend dans la chapelle des pas pressés comme ceux d'un régiment : c'était le pèlerinage d'un patronage de jeunes gens ; ils étaient une centaine. Après la messe de Mgr leur prêtre est monté à l'autel pour célébrer et tous les jeunes gens ont chanté la messe ; que ce Credo était touchant chanté avec tant de coeur et d'entrain ! Je t'assure que la France n'est pas encore perdue.

J'oubliais de te dire que quelques jours avant ces 4 évêques nous en avions reçu un autre, Mgr. Augouard, évêque au Congo ; c'est une célébrité. Ces prélats s'agenouillent dans la cellule de Thérèse et baisent le sol avec ferveur. Je ne saurais te dire ce que ces témoignages nous disent à l'âme quand je pense que c'est une enfant qui se les attire, et pourquoi : pour avoir aimé le bon Dieu et pratiqué des vertus cachées dans un petit cloître ignoré... Et pour cela elle est comme aimée, invoquée par toute la terre...

Le St. Père vient d'envoyer à Mr. Dumaine qui a baptisé Thérèse une bénédiction écrite sur une photo de notre petite sainte que lui présentait un prélat. Ceci est tout ordinaire, mais ce qui est touchant c'est que le St. Père s'est recueilli et a prié Thérèse quelques minutes avant d'écrire lui demandant la guérison du prêtre qui l'avait baptisée (Mr. Dumaine est très malade, d'une maladie intérieure).

Maintenant voici autre chose. Sais-tu que le fameux Sacré-Cœur qui a cours depuis quelques années est mal accueilli à Rome ? On lit dans les revues que le Vicariat de Rome s'est prononcé sur la prétendue histoire qui lui donne une origine "préternaturelle" en le condamnant. Tout est faux. Maintenant pour l'image en elle-même, elle n'a rien qui tombe sous les censures ecclésiastiques, on ajoute seulement : "favoriser la diffusion de l'image, c'est populariser le conte et l'invention". Je t'avais bien dit que cette reproduction n'était pas divine. Pauvre Jésus ; je souffrais de le voir représenter si gauche et si bonace, et je pensais que les ennemis de la religion devaient rire du Dieu des chrétiens représenté sous un si piètre aspect. On devrait vraiment être plus jaloux des types de N.S. que nous ne sommes et Mgr. de Teil a raison de faire chorus avec nos ennemis pour appeler tout cela des "bondieuseries". Enfin il en faudra toujours pour le public. Mon Dieu que l'humanité est donc bête ! Enfin puisque j'en fais partie je suis bête moi aussi, peut-être plus que les autres en disant ce que je dis tout de suite qui peut être faux aux yeux du bon Dieu qui a su tirer sa gloire de la bêtise même de l'humanité pour cette fameuse image. A l'abbaye elles en étaient folles, le Père Pichon l'a répandait. Enfin, j'abandonne tout ce méli-mélo et je t'embrasse.

Ta petite sœur Geneviève de Ste-Thérèse r.c.i. 

PS. Le mariage Hassebroucq va toujours bien, c'est pour le mois de Septembre. Nous avons dit à Mme H. qu'elle n'avait pas vocation pour le Carmel de Lisieux ; cela a fait une fâcherie qui n'a pas duré. Nous sommes remises mais sans revenir sur la décision qui ést prise devant le bon Dieu. Peut-être partira-t-elle des Buissonnets.

Le 5 août, Mgr. viendra bénir notre petit magasin des "Souvenirs" de Thérèse qu'on appelle la "Procure" ; il est situé en face du Carmel et sera tenu par Melle de la Tour d'Auvergne.

Mon respect à tes bonnes Mères.

Il y a un magnifique miracle arrivé dans la Haute Marne, on t'en enverra la relation quandon l'aura reçu.