Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 11 juillet 1917

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                 Carmel de Lisieux le 11 Juillet 1917

                                                                                                            

Ma Léonie mille fois chérie,

 

Ta petite lettre nous a percé le coeur... quand nous avons vu que tu avais pleuré il s'en est fallu de peu que nous n'en fassions autant.

C'est vrai que ta lettre du 2 Juillet n'est pas arrivée non plus ; mais maintenant nous les recevrons toutes par cette bonne Emardine qui n'est pas la moins heureuse puisqu'elle a reçu un petit mot de toi. Elle va le baiser et le garder comme une relique. Et Sr Marie du Sacré Coeur qui s'était moquée de moi et de mon idée ! C'est moi qui m'en félicite ou plutôt qui en remercie notre chère petite sainte !

On croit que les lettres du département sont encore plus volées que les autres à cause des petits bons qui se touchent ou plutôt qu'on n'a pas besoin de toucher. Mais, du reste, toutes nos sœurs sont logées à la même enseigne et les lettres de leurs familles sont aussi volées. C'est une pitié. Nous remarquons cependant que depuis huit jours le courrier redevient plus nombreux, le Receveur de la Poste veille, il nous est très complaisant.

O ma petite Léonie ! tu n'as plus de chagrin n'est-ce pas ? Pour te consoler je t'envoie quelques photographies, tu auras plus tard tes 2 "Thérèse malade" sur papier fort, on va s'en occuper. Pour les autres, j'ai laissé tout en plan parce qu'il fait trop chaud pour faire de jolies photos et que l'été j'ai du mal à rester debout. J'en profite pour corriger les lavis de Jouvenot, 3 séries ! "La petite voie - des sujets de la "Vie de Thérèse" - et des sujets de "Miracles". J'en ai pour plusieurs mois avant que tout cela soit parfait. Après je photographierai toutes ces retouches avec celles qui sont déjà faites. Il faudrait que je sois "au four et au moulin" c'est le cas de le dire. Je retouche aussi un peu la photo du tableau Roybet, il ne faut pas le dire !... et tout est sur le métier et rien ne sort de mes mains ! Pour la petite Marie et notre Mère ce serait un très grand travail que je n'entreprendrai jamais, je ne m'occupe que de choses de fond et non des bluettes comme cela. D’ailleurs le cliché en est très mauvais et ne pourrait être agrandi pour la retouche. Je t'embrasse petite sœur très aimée ! Ta petite sœur

Sr Geneviève de la Ste Face r.c.i. 

Tu auras des neuvaines tant que tu voudras, ce sont les premières reçues ce soir, c'est pour la propagande, il ne faut pas être difficile.

Sr Marie du St Esprit t'embrasse de tout son coeur.