Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 26 janvier 1922

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                             Carmel de Lisieux

                                                                        le 26 Janvier 1922

                                                                                                          

Ma chère petite sœur,

 

Je te souhaite une bonne fête. J'arrive avec un petit bouquet de violettes que Sr Marie de l'Enfant Jésus (qui l'a fait) veut absolument que je t'envoie.

Sr Marie Henriette de Jésus a aussi arrangé et étiqueté avec soin les divers échons [échantillons] des vêtements que notre Thérèse aura dans sa Châsse. Mais les modèles de broderies sont tous passés, n'étant pas en or fin, tu en feras la part. Si tu savais comme c'est beau et rutilant, c'est riche et très simple tout à la fois. Dans les broderies, or fin 1er titre, de la robe, il y a beaucoup de vraies perles fines et dans le manteau beaucoup de pierres: opales blanches qui ressemblent à des gouttes de rosée et saphirs, ainsi tout est bleu et blanc, il y a aussi des diamants. Tout cela nous est donné. Il y a environ pour 13000f de pierres au manteau, il ne faut pas le dire pour ne pas exciter la convoitise.

La tunique est en satin ivoire souple garnie de point d'Alençon, la dentelle a environ 0,I2c de hauts.

Mais en voilà assez sur ce chapitre, je te dis tout cela pour t'intéresser. Pour nous, nous sommes entièrement au chagrin d'avoir perdu notre cher St Père. Notre Mère a pleuré et moi aussi, nous sommes angoissées. (1) Il avait si bien compris la Petite Voie et c'est rare...Le bon Dieu sait bien ce qu'il fait. C'est dans la nuit du Jeudi au Vendredi que sa grippe est devenue soudainement mortelle; le soir de ce jeudi en me couchant j'ai senti les parfums, je ne compris pas ce que cela voulait dire. Je sais maintenant que c'est notre petite sainte qui nous dit par là qu'elle veille et sera avec nous et qu'il ne faut pas craindre si nous avons perdu notre plus grand appui.

Ma petite Léonie prions bien les unes pour les autres afin que nous ne soyons point par trop indignes d'être les sœurs d'une sainte. Pour moi, j'ai peur de lui faire honte, et si je n'avais la petite voie d'humilité je crois bien que je me découragerais.

Cela m'a fait un grand plaisir de voir que vous aviez apprécié notre livre.

Je t'embrasse ma petite sœur chérie. Encore bonne fête.

Ta petite Céline

Sr Geneviève de la Ste Face. r.c.i. 

(1) de la main de Mère Agnès de Jésus:

mais tout à fait dans la paix et l'abandon, c'est un chagrin qui met plutôt le coeur au-dessus de la terre et qui fait du bien...

Sr Agnès de Jésus