Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 6 août 1922

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                  Carmel de Lisieux

                                                                               le 6 Août 1922                                                                                                           

Ma chère petite sœur,

 

Tes vœux arrivés les premiers m'ont été particulièrement chers et notre Mère me permet de t’envoyer un petit mot pour te remercier.

Ma Léonie, ta lettre m'a fait du bien, elle m'a donné du courage, car je ne suis pas consolée et j'oublie souvent que Jésus est peut être content de mes petits services.

Que tu es bonne ma sœur chérie, quel coeur Jésus t'a donné ! aussi avec cet héritage il attend beaucoup de toi, c'est un talent, l'Amour, qui en vaut beaucoup d'autres!!

Ce qui nous a toujours trompées pour le mariage de nos parents c'est un acte de l’Etat Civil que nous possédions dans nos papiers et qui donne le 12 comme date de mariage, nous n'avions pas pensé que c'était le mariage à la mairie et que le mariage religieux avait eu lieu le lendemain. Je crois que la petite miniature faite par notre Mère et que tu as emportée consacre l'erreur, il faudrait mettre une note au dos du cadre.

M. le Curé de N.D. a voulu copier l'acte lui-même et il a refusé l'offrande d'usage se trouvant bien honoré, dit-il, de nous envoyer le document. Les témoignages dont nous sommes entourées à cause de notre Thérèse sont vraiment touchants. Et le bon Dieu s'en mêle lui-même. Tu te souviens qu'au moment de nos grandes épreuves, au plus fort de ces épreuves, en 1889 nous avons mis un ex-voto à la Ste Face avec ces mots: "`Sit nomen Domini Benedictum" F.M. (famille Martin) Or, par une simple coïncidence, le 25, jour de la réunion de la Congrégation [ce 25 juillet est en effet le jour de la réunion de la 2ème congrégation préparatoire sur les deux miracles], je portais aux ouvriers, avec notre Mère, ce même ex-voto pour être placé derrière l'autel au-dessous du Tabernacle. Tout à coup j'ai vu la grandeur de cet acte, il me semblait que le bon Dieu nous disait: au sein de l'humiliation, vous m'avez donné un ex-voto de louanges, voyez ce que j'ai fait... J'entrais alors à la chapelle, je venais de traverser les cloîtres remplis de plaques de marbre, des ex-votos partout... je me suis mise à pleurer....

Il me semble que le bon Dieu avait juré par lui-même que nous n'aurions pas le dernier mot, c'est pourquoi je me figure que nous verrons de nos yeux la glorification de notre petite sœur.

Je te quitte ma Léonie, je n'y vois plus clair. Je t'embrasse comme je t'aime

Sr Geneviève de la Ste Face r.c.i 

P.S.- Nous venons de recevoir du bon P. Boyer missionnaire au centre de l'Afrique, une peau de lion et une peau de léopard nous les offrirons pour la fête de Notre Mère.