Imprimer

LT 82 - à Celine - 28 février 1889

J.M.J.T.

Jésus     Carmel le 28 février 1889

Ma Céline chérie,

 

Est-il possible que ce soit à Caen que je t'écrive ?... Je me demande si je rêve ou si je suis éveillée... Mais non, c'est bien une réalité !... Je vais t'étonner, petite soeur chérie, en te disant que je suis loin de te plaindre, mais vois-tu, je trouve ton sort digne d'envie. Jésus a sur toi des vues d'un amour indicible, il veut son petit lys-immortelle tout à lui, mais c'est lui-même qui se charge de lui faire son premier noviciat, c'est sa main divine qui orne son épouse pour le jour de ses noces, mais sa main chérie ne se trompe pas de parure... Jésus est un époux de sang... Il veut pour Lui tout le sang du coeur...

Oh ! qu'il en coûte pour donner à Jésus ce qu'il demande !... Quel bonheur que cela coûte... Quelle joie ineffable de porter notre croix faiblement. Le Lys-Immortelle a-t-il compris le pauvre grain de sable ?... Ton noviciat est celui de la douleur, quel privilège inexplicable...

Ah ! petite soeur chérie, loin de me plaindre à Jésus de la croix qu'il nous envoie, je ne puis comprendre l'amour infini qui l'a porté à nous traiter ainsi... Il faut que notre père chéri soit bien aimé de Jésus pour avoir ainsi à souffrir, mais ne trouves-tu pas que le malheur qui le frappe est tout à fait le complément de sa belle vie ?... Je sens, petit Lys-Immortelle, que je te dis de vraies folies, mais n'importe, je pense encore beaucoup d'autres choses sur l'amour de Jésus sur nos âmes ?... La vie n'est qu'un rêve, bientôt, nous nous réveillerons, et quelle joie... plus nos souffrances sont grandes, plus notre gloire sera infinie... Oh ! ne perdons pas l'épreuve que Jésus nous envoie, c'est une mine d'or à exploiter, allons-nous manquer l'occasion ?... Le grain de sable veut se mettre à l'oeuvre, sans joie, sans courage, sans force, et c'est tous ces titres qui lui faciliteront l'entreprise, il veut travailler par Amour.

C'est le Martyre qui commence, ensemble entrons dans la lice si le Lys-Immortelle veut bien ne pas dédaigner

le pauvre grain de Sable.

 

 

 

 

 


Retour à la liste des correspondants