Imprimer

De Francis La Néele à Léonie - 10 septembre 1910

Ma chère petite Sœur
 
Excusez-moi de ne vous avoir pas répondu plus tôt je suis surchargé d’occupations.

Il faut continuer votre traitement. Je vous fais envoyer du N° 2 vous commencerez  1/10 de seringue c'est-à-dire 2 gouttes et vous augmenterez de 1/10 tous les 3 jours, si vous le supporter bien et si votre température ne monte pas.
Nous irons peut-être vous voir d’ici une quinzaine et  je vous apporterai ce que vous me demandez.


J’ai remis 1100 frcs au Carmel. L’exhumation de notre petite Thérèse s’est très bien passée.
Le corps était entier, mais il n’y avait plus que les ossements détachés sans peau ni chair. La gerbe  (plante verte stérilisée) était très bien conservée. Je l’ai retirée ainsi que le plus de vêtement que j’ai pu. Le voile n’… plus. La croix de son chapelet était dans ses doigts  je l’ai fait offrir à Mgr qui a été très content de ce souvenir. Quand le cercueil  a été sorti Mgr a psalmodié avec tous les prêtres présents le Laudate pueri et il a jeté de l’eau bénite . J’ai revêtu Thérèse d’habits neufs qui recouvrent ses cendres  j’ai mis plusieurs bouquets dans la bière et j’ai placé un voile neuf sur sa tête. Les bâches qui c… le cimetière du Carmel ont été baissées sur la demande qui fut faite à Mgr et on a exposé le cercueil ouvert devant la porte  Tour le monde 7 à 800 personnes qui attendaient en priant depuis 2 heures ont défilé devant et ont fait touché  une foule d’objet.
Mgr était en habit de chœur ainsi que l’abbé Quirié et le Curé  de St jacques. Il y avait quantité de prêtres .
Ensuite le cercueil de plomb a été soudé et cacheté aux armes de Mgr de Bayeux et de Mgr de Teil. J’ai enlevé les 3 planches du couvercle du cercueil et 6 sacs de terre  ayant touché le cercueil. Tout est porté au Carmel. Mgr m’a dit qu’il recommandait  qu’on ne donne rien de la robe ou du plancher sans sa permission excepté à la famille.

Tout s’est admirablement passé. Mgr a gardé une excellente impression de cette cérémonie et de l’attitude de la foule. Un procès verbal sur parchemin a été renfermé dans un tube de plomb, scellé aux armes de l’Evêché et renfermé dans le cercueil de plomb.

Vos Sœurs ont dû vous raconter tout cela. J’ai tenu la tête de la petite sainte dans mes mains et je lui ai demandé qu’elle nous obtienne à ma femme et à moi d’aimer le bon Dieu comme elle.
On avait dit à tout le monde que la cérémonie était privée et qu’on ne verrait rien, qu’il ne fallait pas y aller. Cette exhumation a fait un bruit énorme en ville.

Je vous embrasse bien affectueusement votre grand frère dévoué      
Dr La Néele