Imprimer

Du Fr. Siméon à sœur Geneviève. 20 mai 1897.

 

Du Fr. Siméon à sœur Geneviève. 20 mai 1897.

                                                                                                              

Le 20 Mai 1897.

Ma très vénérée sœur,

Ne soyez pas étonnée de mon long retard à répondre à votre bonne lettre du 25 Avril. J'ai été absent de Rome. J'ai été bien affligé des tristes nouvelles que vous me donnez de votre excellente Sœur. J'ai bien prié pour elle. J'aime à espérer qu'elle va mieux et que sa santé ne vous donne plus d'inquiétude. Je fais des vœux pour qu'il en soit ainsi.

       [lv°] Le jour de l'Ascension, le St Père présidera à la grande fête de la Canonisation de deux fondateurs d'Ordre Religieux : celui des Pères Barnabites et celui aussi des Religieuses de Notre Dame, ce dernier est français. Depuis plus d'un mois on travaille très activement dans la Basi­lique de St Pierre où se fera la Canonisation. On a commandé à cet effet 15 mille mètres de corde, 18 mille cierges, et des milliers de mètres carrés de velours rouge pour orner les arcs des chapelles et de la coupole, ce sera splendide. La dépense s'élèvera à 262 mille francs [2r°] on attend quelques centaines d'Évêques et beaucoup de pèlerins à cette grande solennité. Le St Père veut chanter la Grand'messe et présider toute la fête, je ne sais si ses forces pourront seconder son courage. Espérons-le. Nous aurions été très heureux que Notre Bienheureux fondateur eût été du nombre des Canonisés, ce jour-là, mais les choses vont lentement ici. Il faut encore deux ans avant que tous les procès et travaux pour cette grave cause soient terminés. Tout est en bonne voie et nous sommes pleins de confiance.

     [2v°] On a commandé à Rome une belle statue en marbre de Notre Bienheureux fondateur, elle est pour Rouen où notre Bienheureux a habité longtemps et où il est mort (saint Jean-Baptiste de la Salle). J'ai le plaisir de vous envoyer la photographie du beau marbre qui a attiré l'admiration de ceux qui l'ont vu, l'Artiste est un St homme.

         Veuillez offrir mes remerciements à votre Ste Mère Supérieure pour la belle image qu'elle m'a envoyée, elle est toujours sous mes yeux.

         Faites agréer mes respects à votre Ste Sœur et à vos Stes compagnes, me recommandant à leurs prières. Je me recommande aux vôtres tout particulièrement.                                                                                                                             

Votre humble serviteur                  
f. Siméon

La Photographie part avec ma lettre.