Imprimer

De Mme Martin à Mme Guérin CF 84 - 3 janvier 1873.

 

Lettre de Mme Martin CF 84

A Mme Guérin

3 janvier 1873.

Ma petite fille est née, hier, jeudi, à 11 heures et demie du soir. Elle est très forte et bien portante, on me dit qu'elle pèse huit livres, mettons cela à six, ce n'est déjà pas mal; elle paraît bien gentille

Je suis très contente. Cependant, au premier moment, j'ai été surprise, car je m'attendais à avoir un garçon ! Je m'étais figuré cela depuis deux mois, parce que je la sentais beaucoup plus forte que mes autres enfants.

Je n'ai guère souffert qu’une demi‑heure, ce que j'ai ressenti avant n'est pas à compter. Elle sera baptisée demain samedi, il ne manquera que vous tous pour rendre la fête complète C'est Marie qui sera marraine avec, comme parrain, un petit garçon à peu près de son âge (Paul-Albert Boul, âgé de 9 ans;  fils d’un ami de Louis).

J'ai bien reçu votre lettre, ainsi que la caisse contenant les étrennes; je ne sais pas si je dois vous gronder, j'en ai grande envie et pourtant aussi de vous remercier, mais tout est trop beau et trop cher. Céline a étrenné sa belle fourrure et le manchon, le premier jour de l'an.

Je vous souhaite à tous une heureuse année. Ne m'oubliez pas, je vous prie, auprès de M. et de Mme Fournet, de M. et de Mme Maudelonde (respectivement parents, beau-frère et sœur de Mme Guérin).

A bientôt une plus longue lettre, je ne puis écrire davantage aujourd'hui.

Marie et Pauline sont en vacances depuis mardi soir, je les garde jusqu'à lundi ou mardi.

Retour à la liste des correspondants