Imprimer

De Mme La Néele à Thérèse - 15-16 septembre 1897

De Mme La Néele à Thérèse.
15-16 septembre 1897


Ma Chère petite Thérèse,
Je ne sais quoi t'envoyer pour te faire plaisir; quand je sors je regarde les étalages avec une grande
attention, cherchant toujours un objet qui puisse t'être agréable. Hier, j'ai vu cette image chez Dudouit
(libraire religieux de Caen) et j'ai pensé à te l'envoyer pour te montrer que je pense sans cesse à
toi. Chaque jour je te fais une petite visite, je prends ta photographie, et je reste un bon moment à te
regarder et à penser à toi. C'est une méditation comme une autre; puis je t'envoie un long baiser bien
tendre, bien affectueux. Francis m'a dit que tu nous enverrais un petit ange quand tu serais là-haut c; je
suis sûre que notre petite Marie-Thérèse-Françoise te ressemblera. J'y compte, car le bon Jésus ne peut
rien te refuser à toi. Je t'en prie, n'oublie pas de m'expédier ce petit ange.
Je ne vais pas te fatiguer plus longtemps, ma chère petite sœur, si tu pouvais lire dans mon cœur,
tu serais surprise d'y voir toute l'affection que j'ai pour toi. Que la Ste Vierge te garde, ma chérie et
qu'elle te protège. C'est le cœur bien serré et bien gros que je t'envoie un baiser; comme tes sœurs sont
heureuses de te soigner, et d'être près de toi!
Francis se joint à moi pour t'embrasser et pour offrir son respect à la Révérende Mère Prieure.
Ta petite sœur qui te chérit
J. La Néele

Retour à la liste des correspondants