Imprimer

LT 177 - A Marie Guérin - 7 Juillet (?) 1895

7 juillet (?) 1895

 
                A ma petite Soeur chérie, de la part de sa petite Thérèse qui pense beaucoup à elle !... Et qui surtout espère (en tremblant) que sa chère Marie tient à ses promesses, restant aussi tranquille qu'un petit enfant entre les bras de sa Mère...
                Je prie beaucoup pour toi, ma petite soeur chérie, et pour tous les chers habitants de la Musse qui doivent faire en ce moment de rapides progrès dans la perfection puisqu'ils acceptent si généreusement le sacrifice de la séparation !...
                J'aime et je prie pour mon Oncle chéri et ma Tante chérie de plus en plus, je ne sais pas jusqu'où cela ira puisque ma tendresse grandit chaque jour !...
 

Retour à la liste des correspondants