Imprimer

LT 113 - A soeur Marie du Sacré-Coeur - 2-3 septembre 1890

2-3 septembre 1890
J.M.J.T.
Jésus

 
                Si vous saviez comme vos petits mots me font du bien !... C'est pour moi une musique du Ciel, il me semble que j'entends la voix d'un ange...
                Mais aussi n'êtes-vous pas l'ange qui m'a conduite et guidée dans la route de l'exil jusqu'à mon entrée au Carmel ? Maintenant encore vous êtes toujours pour moi l'ange qui a consolé mon enfance et je vois en vous ce que les autres ne peuvent y voir car vous savez si bien cacher ce que vous êtes qu'au jour de l'éternité bien des personnes seront surprises.
                Mais votre petite fille ne sera surprise de rien, et si beau que soient votre trône et votre diadème, elle ne saura s'étonner de ce que l'amour de l'Epoux divin donnera à celle qui aura formé dans son coeur le même amour pour l'Epoux des vierges, et votre petite fille espère aussi être dans votre couronne une toute petite fleur qui prêtera son humble éclat à la gloire de son ange visible de la terre.