Imprimer

LT 124 - A Céline - 20 octobre 1890

J.M.J.T.
Jésus
Le 20 Octobre 90

 
                Ma Céline chérie,
 
                Ta Thérèse vient te souhaiter ta fête !... Depuis longtemps elle y pense, aussi cette année elle ne sera pas la dernière. Céline, c'est peut-être la dernière fois que ta fête sera fêtée sur la terre !... peut-être !... quel doux espoir... l'année prochaine la petite fleur Céline, ignorée sur la terre sera peut-être placée sur le coeur de l'agneau divin, mais les yeux ravis des anges contempleront alors au lieu d'une pauvre petite fleur sans beauté, un lys d'une blancheur éblouissante !... Céline, la vie est bien mystérieuse, nous ne savons rien... nous ne voyons rien... et pourtant Jésus a déjà découvert à nos âmes ce que l'oeil de l'homme n'a pas vu !... oui, notre coeur pressent ce que le coeur ne saurait comprendre puisque parfois nous sommes sans pensées pour exprimer un je ne sais quoi que nous sentons dans notre âme !...
                Céline, je t'envoie deux Céline pour ta fête, tu vas comprendre leur langage... une même tige les porte, un même soleil les a fait grandir ensemble, le même rayon les a fait s'épanouir, et sans doute le même jour les verra mourir !...
                Les yeux des créatures ne songent pas à s'arrêter sur une petite fleur Céline et pourtant sa corolle blanche est pleine de mystère, elle porte dans son coeur un grand nombre d'autres fleurs, sans doute les enfants de son âme (les âmes), et puis son calice blanc est vermeil à l'intérieur, on le dirait empourpré de son sang !...
                Céline !... Le soleil et la pluie peuvent tomber sans la flétrir sur cette petite fleur ignorée ! personne ne songe à la cueillir !... mais aussi n'est-elle pas vierge ?... oui puisque Jésus seul l'a vue, puisque c'est lui qui l'a créée pour Lui seul !... oh ! alors elle est plus heureuse que la rose brillante qui n'est pas pour Jésus seul !...
                Céline, je te souhaite ta fête d'une façon peu commune, on peut le dire, mais tu vas comprendre les paroles incohérentes de ta Thérèse !...
                Céline, il me semble que le bon Dieu n'a pas besoin d'années pour faire son oeuvre d'amour dans une âme, un rayon de son coeur peut en un instant faire épanouir sa fleur pour l'éternité !...
 
Ta Thérèse de l'Enfant Jésus
et de la Ste Face
rel.carm.ind.