Imprimer

LT 154 - A Léonie - 27 décembre 1893

J.M.J.T.
Jésus
Au Carmel le 27 Décembre 1893

 
                Ma chère Léonie,
 
                Je suis heureuse de venir t'offrir mes voeux pour 94. Le souhait que je forme près du berceau de Jésus est de te voir bientôt revêtue des saintes livrées de la Visitation. Je dis te voir, mais je sais que je n'aurai ce bonheur qu'au Ciel, quelle joie alors de nous retrouver après l'exil de la vie !...
                Que de choses à nous dire ! Ici-bas la parole est impuissante mais là-haut un seul regard suffira pour nous comprendre et je crois que notre bonheur sera encore plus grand que si nous ne nous étions pas séparées.
                Ta chère petite lettre m'a fait bien plaisir, je vois que tu es vraiment heureuse et je ne doute pas que le bon Dieu te fasse la grâce de rester pour toujours dans l'arche sainte. Nous lisons au réfectoire la vie de Sainte Chantal ; c'est une vraie consolation pour moi de l'entendre, cela me rapproche encore plus de la chère Visitation que j'aime tant, et puis je vois l'union intime qui a toujours existé entre elle et le Carmel, cela me fait bénir le Bon Dieu d'avoir choisi ces deux ordres pour notre famille. La Sainte Vierge est vraiment notre Mère puisque nos monastères lui sont particulièrement dédiés.
                Chère petite Soeur, n'oublie pas de prier pour moi pendant le mois du cher petit Jésus, demande-Lui que je reste toujours petite, toute petite !... Je Lui ferai pour toi la même prière car je connais tes désirs et je sais que l'humilité est ta vertu préférée.
                N'oublie pas, ma chère Léonie, d'offrir mes voeux respectueux à ta Vénérée Mère, et crois à l'affection sincère de la dernière et de la plus petite de tes soeurs
 
Thérèse de l'Enfant Jésus de la Ste Face
rel.carm.ind.