Imprimer

LT 232 - A Mère Agnès de Jésus - 30 Mai 1897

30 mai 1897

(2e petit mot)

J.M.J.T.

J'ai mis mon 1er petit mot dans la main de Sr Geneviève comme elle me donnait le vôtre, gai raigrette maintenant d'avoir mis ma missive à la poste, mais je vais payer un double port pour vous dire que je comprends bien votre chagrin. Je désirais plus que vous peut-être ne rien vous cacher, mais il me semblait qu'il fallait attendre, si j'ai mal fait pardonnez-moi et croyez que jamais je n'ai manqué de confiance en vous !... Ah ! je vous aime trop pour cela !... Je suis bien contente que vous ayez deviné avec moi - Je ne me rappelle pas avoir caché autre chose de l'enveloppe à ma petite Mère et je la supplie après ma mort de ne point croire ce qu'on pourra lui dire. Oh ! ma petite Mère, la lettre est à vous, je vous en prie, continuez de l'écrire jusqu'au jour où Jésus déchirera complètement la petite enveloppe qui vous a fait tant de chagrin depuis qu'elle est faite !...