Imprimer

LT 39 - A l'abbé Révérony - 16 Décembre 1887

 

Lisieux 16 Décembre 1887

 

 

 

Monsieur le Vicaire Général,

 

Je viens d'écrire à Monseigneur, Papa et mon Oncle me l'ont permis. J'attends toujours avec confiance le oui de l'Enfant Jésus. Monsieur l'Abbé, il n'y a plus que huit jours d'ici Noël ! Mais plus le temps s'avance, plus j'espère, c'est peut-être de la témérité mais pourtant il me semble bien que c'est Jésus qui parle en moi.

Toutes les distractions du Voyage de Rome n'ont pu chasser un seul instant de mon esprit le désir ardent de m'unir à Jésus. Ah ! pourquoi m'appeler si fort si c'est pour me faire languir loin de lui ?

Monsieur l'Abbé, j'espère que vous avez plaidé ma cause auprès de Monseigneur comme vous me l'aviez promis. Si Jésus m'a consolée de mes épreuves c'est par votre entremise, et si j'entre au Carmel à Noël je sais que c'est à vous que je le devrai. Mais je ne suis pas ingrate et toute ma vie je m'en souviendrai.

Je vous demande humblement, Monsieur le Vicaire Général, de bien vouloir bénir

Votre très respectueuse et reconnaissante

 

petite servante
Thérèse Martin