Imprimer

LT 40 - A Mgr Hugonin - début Janvier 1888

Début janvier 1888

Monseigneur,

 J'ai bien tardé à remercier Votre Grandeur des belles étrennes qu'elle a bien voulu m'envoyer. Toutes les beautés de ce monde ne m'auraient pas fait tant plaisir. L'Enfant Jésus ne m'a donc pas trompée ! Il m'a dit oui dans son berceau.

Monseigneur, je ne crois pas que