Imprimer

LT 97 - A Mme Guérin - 15 Octobre 1889

J.M.J.T.

Jésus    15 Octobre 1889.

Ma chère Tante,

 

Je ne saurais vous dire combien j'ai été touchée de toutes vos gâteries !... C'est ma Ste patronne que je prie de vous remercier, en vous comblant de ses grâces ainsi que mon cher Oncle. Je vous charge de remercier pour moi mes chères petites soeurs Jeanne et Marie de leurs jolis bouquets et de leur délicieux raisin.

Ma lettre a été interrompue par l'arrivée d'un nouveau cadeau, deux magnifiques plantes pour le petit Jésus... Vraiment je suis trop comblée, j'en serais confuse si cela n'était pas pour orner l'autel de l'enfant Jésus, c'est lui sans doute qui se charge de payer ma dette auprès de mes chers parents. J'ignore le nom de la personne qui fait ce gracieux cadeau au Jésus de Thérèse... si vous la connaissez, ma chère Tante, je vous prie de lui témoigner ma reconnaissance...

O ma Tante, comme je prie aujourd'hui Ste Thérèse de vous rendre au centuple tout ce que vous faites pour nous. Céline, dans sa petite lettre de fête, me parlait de vos bontés pour elle, j'en ai été bien touchée, mais je n'en ai pas été surprise car je connais toutes les délicatesses maternelles que vous avez pour nous.

Ma chère Tante, j'ai le coeur rempli de douces choses que je voudrais pouvoir redire, mais je suis obligée de vous quitter pour aller aux Vêpres.

Je vous envoie mes meilleurs baisers ainsi qu'à mon oncle et à mes 4 petites soeurs.

Votre petite fille bien reconnaissante

 

Sr Thérèse de l'Enfant Jésus
nov.carm.ind.