Imprimer

De Mère Marie de Gonzague au P. Godefroid Madelaine. 29 octobre 1897. Fragment.

 

De Mère Marie de Gonzague au P. Godefroid Madelaine.

29 octobre 1897. Fragment.

             Les derniers événements arrivés chez nous me laissent presque inerte, je ne sais trop où je suis, où je vais. La mort de notre ange me laisse un vide qui ne se comblera jamais; plus je découvre de perfections dans cette enfant de bénédiction, plus j'ai de regret de l'avoir perdue. Par obéissance, elle m'a laissé des pages délicieuses que je suis en train de relever avec Mère Agnès de Jésus, et je crois que nous pourrons les faire connaître. Ceci est un secret pour vous... Vous voudrez bien nous le corriger (le manuscrit de HA) ou le faire corriger si vos occupations ne vous le permettent pas. Personne ne le sait, même dans la communauté; il n'y a que monsieur le supérieur qui m'a permis.

 

 

Retour à la liste des correspondants