Imprimer

Sr Marie du Sacré-Cœur à Sr Françoise-Thérèse - 30 mars 1910

 

De Sœur Marie du Sacré-Cœur à Sr Françoise-Thérèse - 30 mars 1910

Jésus !

(C'est moi petite sœur qui continue la lettre de notre pauvre petite Mère qui n'a pu l'achever ayant été dérangée)

de la compagnie de Jésus, le premier exorciste de France celui qui succède au P. de Haza des choses vraiment curieuses et merveilleuses aussi. Les révélations que fait le démon sont toutes à son désavantage car ce bon Père en profite si bien pour lui-­même que c'est un véritable saint. Ce vieux diable se mit un jour à lui parler de "la petite Thérèse" comme il l'appelle.

Au commencement de l'exorcisme il apostrophe ainsi le Père "Ah ! ta petite Thérèse ! ta petite Thérèse ! la Mère Agnès ne savait pas ce qu'elle faisait en te la donnant (ce saint religieux avait demandé à Notre Mère de la lui donner pour sœur). Maintenant elle te suit partout ! oui tu en reçois de l’aide !" Le Père lui répond : Il ne s'agit pas tout de suite de la petite Thérèse Après tout qu'a-t-elle fait d'extraordinaire ? Si tu me parlais de la grande Ste Thérèse qui a passé sa vie à faire des fondations je comprendrais !" Alors un ricanement et une ironie impossible à rendre, le démon reprit- "Ah ! ah ! tu t'y connais toi! tu crois donc que ce sont ses fondations qui l'ont rendue sainte! Il y en a bien d'autres qui en ont fait des fondations!" - Et bien qu'est-ce donc qui a rendu sainte la petite Thérèse? - "Ce qui l'a rendue sainte, c'est qu'elle a détruit son âme pour y faire place au Christ.

Un prêtre qui détruirait ainsi sauverait le monde, "il ferait un Christ vivant". "Si elle est si grande et si puissante, elle, c'est parce qu'elle a été humble.

  • Eh bien dit le Père nous tacherons de devenir des saints, en travaillant à acquérir l'humilité.

  • Tu peux travailler longtemps dit le démon, tu ne sais donc pas que l'humilité c'est un don. Il n'y a que Dieu qui peut te faire humble. Ah ! tu travailleras ! tu travailleras!"

Puis quelques instants après il ajoute :

  • Pie X il est humble, c'est un saint".

Enfin, changeant de sujet et s'adressant au Père qui exorcisait :

  • "Ce n'est pas ta face que je crains, c'est ton sacerdoce. A ce moment il lui applique (sur la bouche de la possédée) ses doigts consacrés.

- "Oh ! retire toi, tu me brûles !! Oh ! tes pouvoirs de consacrer, d'absoudre, de me chasser"!

Mais assez, ma petite sœur chérie, il faut maintenant que je te quitte ! Tu vois si l'humilité est grande aux yeux du bon Dieu mais en attendant l'humilité que tu as pratiquée en croyant que tes lettres ne serviraient pas ne va pas se réaliser. Elles peuvent très bien servir et je me suis probablement bien mal expliquée. Je voulais seulement te dire d'effacer ou de barrer avec du crayon si tu veux sur l'original les deux ou trois lignes dans lesquelles elle dit :"Bébé etc..." je ne me rappelle plus trop afin que nous puissions nous aussi les effacer sur tes copies et dire qu'elles sont conformes à l'original.

Remercie ta si bonne Mère de nous avoir proposé de nous les faire copier encore, mais vraiment c'est inutile et je suis contente que celles de ma petite sœur chérie qui s'est donné tant de mal à les copier 2 fois puissent servir.

Adieu, petite sœur, je ne te quitte jamais dans le Coeur de notre divin Enfant Jésus

Sr Marie du S.Cœur

r.c.ind.

Veux-tu remercier la Très Honorée Mère Supérieure de la si bonne lettre qu'elle m'a écrite. Dis-lui que je l'aime bien et que j'aime aussi toute sa famille, particulièrement.... ma toute petite et bien aimée.... Léonie Sr Francoise Thérèse

Petite Maman