Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse - 20 Avril 1914

 

Sœur Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse                                            

Jésus +                                                                                           20 Avril   1914

Petite sœur chérie,

Pour ta peine d'avoir répondu si vite à ma lettre je te réponds vite aussi en te renouvelant une joie puisque tu vas lire dans la ­lettre adressée aux Carmels ce que tu sais déjà, mais ce que tu seras heureuse de savoir encore. Puisque tu veux tout savoir nous te faisons part de tout.

Mgr de Teil était ici hier, il a été aussi à Bayeux pour s’entendre avec M. Dubosq afin d'aider l'avocat de Rome car il y a du travail à faire, il faut que tout le procès soit remis aux Cardinaux le 9 Mai afin qu'ils aient le temps de le lire pour la séance du 9 Juin. Mgr de Teil nous a donné plusieurs choses à copier, notre dévouée Sr Madeleine a écrit jusqu'à minuit et ce soir notre bon Pierre file à Paris pour lui porter ces documents qui doivent être remis au plus tôt à l'avocat.

Ne te tourmente nullement, chère petite sœur, des neuvaines que peuvent faire dans leurs paroisses de bons curés qui ne sont pas au courant de ce qu'il est permis ou non de faire. Nous n'en sommes pas du tout responsables et nous n'avons rien à y voir. Il y en a même qui l'ont mise dans le vitrail de leur église sans demander permission à personne. Mgr de Teil nous a dit que l'avocat du diable n'avait rien à gratter là parce que nous désapprouvons ces choses et ne pouvons les empêcher. Si tu es interrogée sur le non-culte c'est en ce qui concerne ta Communauté.

Pour moi, je ne serai pas embarrassée pour ma déposition. Je dirai simplement que j'ai dit dans la 1ère tout ce que je savais et que je n'ai rien à y ajouter.

Il y a quelque temps au mois de Janvier, je crois, tu demandais à Sr Geneviève si elle a retouché son tableau de J. d'Arc. Mais oui. Tu n'as donc pas vu l'album du pèlerinage des soldats. Si tu ne l'as pas, dis-nous, et il te sera envoyé.

Mais elle a eu beau faire, c'est là que Thérèse n'est pas très ressemblante. Impossible d'y arriver. Mais je ne le lui dis pas trop. A quoi bon ? Puisqu'elle a fait tout ce qu'elle a pu. Le papier en est usé, impossible d'y retoucher davantage.

Je ne m'en tracasse pas, pensant, que d'autres feraient encore beaucoup moins bien. Quand notre Céline sera partie au Ciel, si nous sommes encore de ce monde, tu verras les horreurs qui sortiront de la main des artistes, et elle ne sera plus là pour les corriger. C'est alors, nous trouverons ses œuvres à elle des merveilles.... Heureusement nous l'avons encore avec nous - Adieu petite sœur bien aimée, je t'embrasse des millions de fois. Tu comprends que Sr Geneviève a été contente de la lettre et "petite maman" aussi, de voir sa petite fille si docile.                Ton Ainée,                                                                                    

                                                                                  Sr Marie du S. C.

                                                                                           r. c. ind.

Il y a une lettre pour Boulogne.