Imprimer

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin - 9 novembre 1887.

 

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin 9 novembre 1887.

 

J. M. J. T.

Mercredi soir

Jésus !

Mon petit Père bien-aimé,

Te voilà donc une fois encore dans la Ville éternelle…

Pour toi elle aura de nouveaux charmes, puisque tu recevras la bénédiction du Souverain Pontife. Quand donc aux pieds du bon Dieu dans sa Ville éternelle à Lui serons-nous, tous réunis! Autant d’audiences que nous voudrons dans ce beau Paradis. . . ou plutôt une audience sans fin et des paroles de ses [1v°] lèvres si ravissantes qu’on ne s’en peut faire une idée, puisque St Paul lui-même n’en a voulu rien dire. Comme Il devra te combler, ô notre Père si bon! A toi que de douces choses Il devra faire entendre, de combien d’amour Il te comblera.

J’aime à rêver à ces gloires futures qui couronneront ta vie. Mais en attendant je demande au bon Dieu qu’Il ne se presse pas et qu’Il te laisse bien longtemps encore à tes enfants, qui t’aiment et te vénèrent.

Puisque nous ne vivons (….)

Retour à la liste des correspondants