Imprimer

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin - janvier ? 1888

 

de Marie (Marie du Sacré-Cœur) à son père M. Martin janvier ? 1888

 

Mon cher petit Père.

Je voudrais bien te dire un mot si tu pouvais passer au Carmel cela me ferait plaisir. Ne crains pas, de mauvaises nouvelles ne peuvent sortir de ce petit paradis terrestre et presque céleste. . .

Si j’avais le temps je t’esquisserais encore une fois les charmes de ce délicieux panorama qui repose le cœur. . . C’est bien celui-là qui ne peut être expliqué ni compris que par ceux qui le voient de leurs [v°] yeux et le goûtent surtout dans l’intime de l’âme. Te rappelles-tu celui de Paris ? (avec Marie et Pauline du 17 juin au 2 juillet 1878). Nous en a-t-on fait des merveilles ! Un peu de plus on allait se croire au Ciel. ) Je ne dirai pas comme Napoléon : « Je me connais en hommes » mais je me connais en riens de la terre. . . et serait bien malin maintenant qui essaierait de me tenter!. . . A jamais dans mon nid béni ! on y est trop bien. .

Ton diamant pas encore très brillant!

M. du S. C.

Retour à la liste des correspondants