Imprimer

De Céline à Mme Guérin - 15 mars 1889. Fragment

De Céline à Mme Guérin. 15 mars 1889. Fragment

 

Source: CMG IV, pp. 194s.

 

Notre visite s'est parfaitement passée. Après une heure de parloir nous avons été avec Papa faire un tour dans les grands jardins, il était tout à fait content parce qu'il espère bientôt sortir.

Il m'a dit : « Dis à mes Carmélites que je leur apporterai bientôt du bon poisson. » Il se souvient aussi que c'est le 1er Avril qu'il doit toucher ses rentes. Il ne parle que de ses Buissonnets, de ses Carmélites, de sa filleule (Marie Guérin), de vous tous, il n'oublie personne.

Je suis allée trouver le Dr Bourienne, je lui ai demandé si la maladie de Papa était guérissable. A cette question: « Il n'y a pas d'espoir de guérison ? »   « Mais si, m'a t-il répondu, pourquoi pas ?... La paralysie n'est pas fixée, j'ai remarqué que son état actuel annonçait la paralysie généralece qui dégagerait le cerveau. »

Retour à la liste des correspondants