Imprimer

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Léonie - 5 mars 1889

De sœur Marie du Sacré-Cœur à Léonie. 5 mars 1889

 

Ma petite sœur chérie,

Tout ce que je dis à Céline est aussi pour toi cependant je veux te dire un mot en particulier. Je ne t'oublie pas ma petite Léonie, je te suis pas à pas. Ne te décourage pas si la vie est triste, elle passe ! ... et tout ce qui passe est court. Ne rêve pas trop à l’avenir, il faut laisser le bon Dieu s'arranger de notre avenir. Il s'y connaît bien mieux que nous et n'abandonne jamais ceux qui se confient en Lui. Vois-tu, depuis notre grande épreuve que j'avais tant demandé au bon Dieu d'éloigner de nous et dont au contraire il nous a accablés, j'ai pris le parti de tout lui abandonner, de tout remettre entre ses mains. Ne nous aime-t-il pas assez pour prendre soin de nous bien mieux que nous ne saurions faire ?

A bientôt ma petite sœur chérie, courage, faisons-nous une belle couronne de toutes nos épreuves...

M. du S.Coeur

Retour à la liste des correspondants