Imprimer

De Mme Martin à Mme Guérin CF 37 - 29 août 1868.

 

Lettre de Mme Martin à Mme Guérin CF 37

29 août 1868.

Mon frère me charge de vous rendre compte de ce qui s'est passé aujourd'hui, il est fatigué, je l'ai envoyé se reposer.

Ce matin, à sept heures, nous disions tous les deux les prières des agonisants auprès du lit de mon père. I1 s'est trouvé mieux vers dix heures, ce mieux a été en progressant toute la journée, on espère le sauver. I1 parle beaucoup plus librement et s'occupe de tout. Ce soir, il se trouve un peu plus mal, la fièvre reprend; la nuit m'effraie à passer.

Adieu, ma chère soeur, je suis comme vous le voyez, bien dans la peine, c'est une triste semaine pour moi. Mon cher petit ange qui était si beau, il a fallu s'en séparer !

Je souhaite de tout mon cœur que vous ne connaissiez jamais ces tristesses‑là. Et mon pauvre père, j'ai bien peur de le perdre aussi.

Retour à la liste des correspondants