Imprimer

Lettre de Mme Martin à son frère Isidore CF 2 - 5 avril 1863.

 

Lettre de Mme Martin à son frère Isidore CF 2

5 avril 1863.

...Marie est toujours la même, elle se porte très bien et nous parle de son « tonton » qui est à Paris [Isidore Guérin jeune homme].

La petite Pauline marche maintenant très bien, elle ne tombe presque jamais, elle est très mignonne et commence à bien parler. Elle n'a pas une forte santé, mais elle vient petit à petit. Elle connaît tout ou à peu près par son nom. Elle est en ce moment assise à côté de moi sur le bureau et elle ne veut pas me laisser tranquille, aussi ce que j'écris est tout de travers.

Crois‑tu qu'elle aime déjà la toilette. Quand on lui dit qu'elle va aller se promener, elle court vite à l'armoire où est sa plus belle robe et tend sa petite figure en disant: « Me barbouiller ». Je trouve tout cela merveilleux, comme si ce n'était pas tout naturel...

Retour à la liste des correspondants