Imprimer

De sœur Marie-Dosithée Guérin à M. et Mme Guérin - 11 décembre 1870.

         De sœur Marie-Dosithée Guérin à M. et Mme Guérin. 11 décembre 1870.

 

(…. )

[r°] qu'en entrant dans la Sarthe ils  (s'agit-il des Prussiens ou des soldats français en déroute ?) voyaient les paysans venir à eux avec des seilles (des seaux) de cidre et leur faisaient ce qu'ils pouvaient. Enfin nous n'avons pas repoussé l'ennemi comme vous le pensiez il n'y a pas eu de combat, ils sont allés ailleurs. Que je serai heureuse quand ce sera fini, ce ne sera peut-être pas de sitôt, enfin à la volonté de Dieu; et vous on me dit qu'ils sont aux environs de Lisieux (Après plusieurs alertes, les Lexoviens apprenaient l'arrivée des Prus­siens à Firfol le 27 janvier. L'armistice, le 28, épargnait à la ville les combats redoutés. Entre le 16 septembre 1870 et le 20 janvier 1871, sept des carmélites de Lisieux s'étaient dispersées dans leurs familles ou des monastères amis. Toutes regagnaient leur communauté le 19 mars 1871).

Je voudrais bien qu'ils vous feraient grâce de leur visite, comment allez-vous donc faire avec le nouvel établissement (La droguerie, achetée le 16 mai; cf. lettre 113, n. 3) que vous deviez commencer au premier de l'an, le temps n'y est guère favorable.

Cependant au milieu de cette désolation générale(…)

J'ai laissé les petites filles vous écrire comme [v°] elles l'ont voulu sans corriger leurs brouillons  (La lettre de Pauline n'a pas été conservée) et quoique cela ne soit pas bien, j’ai pensé que cela vous serait plus agréable de connaître leurs véritables sentiments que de vous envoyer de belles phrases qui ne seraient pas d'elles. Marie vous dit que sa conduite n'est pas si bonne que les autres années, il est vrai que son caractère s'est montré un peu plus, mais cependant elle est bonne fille et une si grande bonne volonté, et un cœur si aimant qu'on ne peut rien désirer de mieux, elle est aussi toujours prête à s'accuser et lorsqu'elle me voit ce sont des confessions à n'en plus finir, voire même que ne me voyant pas assez souvent elle m'envoie de petits billets…

  

Retour à la liste des correspondants