Imprimer

Du Père Pichon à Céline - 30 juin 1888. Fragment.

Du Père Pichon à Céline. 30 juin 1888. Fragment.

 

Vitré, 30 Juin 1888

Je vous sais gré, mon Enfant, d'entourer votre saint Patriarche, je ne dis pas seulement d'affection, mais de respect et de tendre vénération. Il le mérite encore plus que vous ne le supposez. Que Jésus vous le garde de longues années !

Retour à la liste des correspondants