Imprimer

Du P. Pichon à Marie - 21 mai 1883.

Du même à la même. 21 mai 1883.

 

+ Laval, 21 Mai.

Ma bonne Enfant en J. C.,

Après la retraite que je donne ici, au S. Cœur, il me reste encore six oeuvres à prêcher avant le 30 Juin, une neuvaine, trois Triduum et deux Retraites. Savez vous compatir un peu à cet écrasement de ma plume ?

Me sevrer de vos chères lignes ! C'est mal, très mal et je me plaindrais tout haut, si votre dernière lettre ne m'avait au mieux dédom­magé. Cependant vous avez tort de me croire assez cruel pour aimer des pages écrites aux dépens de votre sommeil.

Avec vous et de grand coeur [l v°] je crie au miracle (celui de la guérison de Thérèse, le 13 mai). Savez-vous que j'affectionne bien vivement votre chère petite Thérèse. Un grand-­papa est sujet à avoir des faibles pour ses petits enfants. J'aime tout dans cette âme si candide, jusqu'à ses exigences par devers vous. Puis­qu'elle vous aime tant, elle est fort avant dans mon coeur. Ma joie est de penser que Dieu lui réserve un avenir tout privilégié, et que la S.V. veille sur elle avec une tendresse maternelle

Ne serait-ce pas en vue de la retraite de Vitré que le bon bon Dieu a guéri votre malade ? Quelque chose me dit que je puis encore espérer.

[2 r°] Jetez tous les compliments dans le Coeur de Jésus et n'allez pas gâter vos meilleurs mérites avec la gloriole. Jésus vous sourit au Tabernacle chaque fois que vous esquivez un éloge. Ce que vous me dites si bien dans votre dernière lettre sera toujours parfaitement vrai : vous ne vous trouverez jamais mieux que lorsque vous n'aurez plus rien à donner. Soyez toute à Jésus et Il sera tout à vous. Or Jésus, c'est le bonheur. C'est pour vous une heureuse nécessité d'être généreuse, délicate, sous peine

(….. )

[2 v°] à votre égard. Protestez bien que vous lui donnez tous les droits. S'il vous demande l'échantillon, donnez lui la pièce tout entière.

N'épargnez rien pour reprendre vos Communions perdues. Jésus vous en saura si bon gré.

Dites à votre Thérèse que je la bénis avec Mama (abréviation de Marie)) comme on ne bénit que les meilleures de ses enfants.

A.P.

[2 v° tv] Du 25 M. au 4 Juillet à Nantes, excepté

[2 r° tv] à Vitré (Orphelinat de Vitré, Ille et Vilaine) du 11 au (…)

[1 v°' tv ] L'image ci jointe est pour notre chère ressuscitée.

Retour à la liste des correspondants