Imprimer

Du Père Almire Pichon à Thérèse - 6 mai 1884

Du Père Almire Pichon à Thérèse.
6 mai 1884


Paris, 6 Mai 1884


Ma bonne et heureuse Enfant,
Je charge mon bon ange de vous accompagner Jeudi à la Ste Table, de vous présenter à Jésus, de vous
parer pour Lui plaire, surtout de vous donner à Lui pour toujours. Mais je ne lui cède pas ma place au
milieu de tous ceux qui prient pour vous, ni mon droit de partager votre bonheur, encore moins la part
que vous me promettez dans vos prières. Votre chère petite lettre m'a fait grand plaisir. J'ai été tout
heureux d'y trouver la promesse d'un souvenir bien filial, en ce beau jour où Celui qui va être le Dieu
de votre cœur, ne saura rien vous refuser. Demandez pour vous avec moi la grâce de l'aimer autant
qu'Il veut être aimé de votre cœur, et pour moi un grand nombre d'âmes à sauver. Au St autel j'offrirai
pour vous et votre Pauline l'adorable Victime. Je vous bénis comme un père sait bénir sa plus jeune
enfant au jour de sa première communion.
A.P.

Retour à la liste des correspondants